Le blog de BETTERWEB

La rédaction web a ses propres règles. Mais tout le monde ne le sait pas. Du coup, les erreurs sont fréquentes. Quand tu rédiges pour le web, évite les longues phrases interminables. Bannis les conjonctions de subordination. Arrête de ne parler que de ton produit. Et enregistre les 7 astuces partagées dans cet article 😉

Ta stratégie de contenu est en place. Tu es impatient de lancer ton marketing de contenu.

Reste encore à étudier les règles de l’écriture web.

Car la rédaction SEO ne s’improvise pas.

Devenir rédacteur web non plus.

Pour produire un contenu éditorial de qualité, le copywriter web rédige de beaux textes optimisés pour les moteurs de recherche. Des articles enrichis, des contenus engageants. Des fiches produits et des pages de vente qui convertissent. Des articles de blog qui donnent envie au lecteur de passer à l’action et de réserver ton service.

Voici 7 erreurs à absolument éviter lorsque tu souhaites écrire pour le web et rédiger un contenu de grande qualité.

Erreur n°1 : Ne parler que de son produit

Le lecteur ne s’intéresse pas à ton entreprise.

Ni à ton produit.

Ni à ton service.

L’internaute s’intéresse à lui-même.

A ce qui va l’aider à changer sa vie ou à mieux la vivre.

L’internaute ne lira tes contenus que s’il se sent concerné.

Mais vraiment concerné.

Sur ton site web, évite le langage trop commercial. Si les mots que tu emploies sont trop intrusifs, tu vas faire fuir le lecteur. Plutôt que de parler de ton produit ou de ton service, parle de tout ce qui tourne autour de ton produit ou de ton service.

Un vendeur de matelas n’attirera pas à lui de nouveaux clients en bombardant le lecteur de promos incroyables. Pour réussir sa stratégie de content marketing, il aura plutôt intérêt à parler de tout ce qui tourne autour de son produit : le sommeil.

Et donner des astuces à ce sujet.

Erreur n°2 : Ecrire des phrases interminables

La rédaction web a besoin de simplicité. Evite les longues phrases interminables et soporifiques (un peu comme peuvent le faire les juristes ou les scientifiques😉).

Notre société Topcompany au eu, lorsqu’elle se dénommait encore Supercompany pour politique de permettre aux personnes exerçant leur activité professionnelle au niveau des sociétés opérationnelles de participer à son capital social.

Le langage web est un langage d’action, de relation, de conversion.

Rédige des phrases simples et courtes : sujet-verbe-complément.

Coupe tes phrases.

Mais des points là où tu peux en ajouter.

Et rythme ton écriture pour ne pas ennuyer l’internaute.

Les secrets de l’écriture Web

Pour vous aider à écrire des textes impactants, j’ai rédigé
spécialement pour vous un livre gratuit. 50 pages de trucs et
astuces pour améliorer votre écriture !

PRÊT À DÉMARRER L’AVENTURE ?

Erreur n°3 : Utiliser conjonctions de subordination et pronoms relatifs

Les conjonctifs de subordination (afin que, jusqu’à ce que, à condition que…) et les pronoms relatifs (qui, que, dont) alourdissent tes textes. Essaye donc de ne pas les utiliser lorsque tu rédiges pour le web. Ou de les limiter au maximum. Il existe plein d’autres manières de formuler tes phrases.

Une conjonction de subordination est un mot libre invariable qui sert à relier deux éléments syntaxiques de nature différente : un de ces éléments est subordonné de l’autre.

Exemple 1 :

➡ N’écris pas : « Je te donne ce texte en avance, de sorte que tu aies le temps de le travailler à la maison ».
➡ Ecris plutôt : « Je te donne ce texte en avance. Tu auras le temps de le travailler à la maison ».

Supprime la coordination de subordination. Coupe ta phrase et ajoute un point. Le rendu est beaucoup plus dynamique.

Exemple 2 :

➡ N’écris pas : « Je viendrai avec toi à condition que tu me laisses prévenir mon fils ».
➡ Ecris plutôt : « Je viendrai avec toi. Mais laisse-moi prévenir mon fils ».

Quand tu rédiges pour le web, bannis les « parce que », « tandis que », « de sorte que », « dès que », « afin que », « de peur que » et autres joyeusetés apprises à l’école primaire.

Ton texte aura beaucoup plus d’impact.

Erreur n°4 : Ecrire uniquement pour les moteurs de recherche

Quand il rédige son texte, le rédacteur web sait qu’il sera lu par deux types de lecteurs :

  • Le robot d’indexation des moteurs de recherche
  • L’internaute (c’est-à-dire un être humain)

L’erreur de débutant des rédacteurs web consiste à oublier l’internaute et à ne plus penser qu’aux moteurs de recherche quand ils rédigent leurs articles. Bien sûr, les textes publiés doivent être SEO-friendly et respecter certaines règles pour plaire à Google. Mais il ne faut pas non plus oublier le lecteur qui est un humain, pas une machine. Pour être touché en plein coeur par tes écrits, l’internaute a besoin d’empathie, de contact, d’un champ lexical riche et de mots qui ont un impact.

Un bon texte n’est pas bourré de mots-clés (keyword stuffing). Il est enrichi, son champ lexical est large, et il répond de façon claire et précise aux questions de l’internaute. Si tu écris pour les moteurs de recherche, tes contenus seront mauvais. Ne commets donc pas cette erreur 😉

Erreur n°5 : Rédiger des titres plats

As-tu déjà compté le nombre de titres auxquels tu es confronté chaque jour sur Internet ? Le volume est impressionnant, voire insensé. Pour faire la différence, donner au lecteur l’envie de cliquer sur tes contenus et générer du trafic, chouchoute tes titres. Rends-les accrocheurs et percutants.

Pour te donner un exemple, Stan Leloup (l’un des marketeurs français les plus connus et qui traite le marketing principalement sous l’angle de la persuasion et du copywriting) met une heure pour trouver le titre parfait à ses capsules vidéos.

POUR ALLER PLUS LOIN Tu souhaites apprendre à titrer un article selon les règles de l'écriture web? J'ai rédigé un article sur le sujet: Comment titrer un article de blog?

Erreur n°6 : Oublier les balises HTML

Les règles de la rédaction web imposent de travailler le SEO (Search Engine Optimization en anglais) (Référencement naturel en Français) et les balises HTML d’un contenu.

Les balises HTML ont pour objectif de structurer un texte. Elles permettent d’améliorer l’expérience de lecture en apportant de la clarté au texte et d’indiquer des informations claires aux moteurs de recherche. Notamment grâce à la présence de mots clés dans les sous-titres. (Source : www.codeur.com)

Quelles sont les balises à travailler lorsque tu rédiges un article pour Internet ?

  • Les balises hn : le titre et les intertitres de ton article
  • La balise Title : le nom de ta page web
  • La méta description : le petit résumé de ton contenu qui apparaît sur les pages de résultats des moteurs de recherche
  • La balise robot : elle indique à Google les pages web qu’il doit crawler ou non sur un site web

Prends toujours le temps de rédiger ces balises pour aider les moteurs de recherche à comprendre ce qui se trouve sur tes pages web.

Erreur n°7 : Utiliser un vocabulaire trop complexe

Attention au syndrome de l’expert lorsque tu rédiges pour le web. Lorsque l’on est expert dans un domaine, on a tendance à oublier que le commun des mortels ne connaît pas le jargon utilisé. Simplifie les termes que tu utilises lorsque tu parles de tes produits et services. Tes clients n’utilisent peut-être pas les mêmes termes que toi. Et si tu dois absolument utiliser un mot compliqué, n’oublie pas d’ajouter une petite définition pour être bien compris ou, pourquoi pas, de renvoyer vers un glossaire.

En conclusion

La rédaction web a ses propres règles. On n’écrit pas sur Internet comme on écrit une dissertation ou un magazine papier.

Les erreurs de rédaction web sont fréquentes.

Pour plaire à tes lecteurs, les convaincre et au final, leur vendre tes produits, évite le langage trop commercial, soporifique ou terne. Privilégie une écriture rythmée, dynamique et fluide en rédigeant des phrases courtes.

Adapte ton écriture pour les moteurs de recherche: tu dois les aider à comprendre ce qui se trouve dans tes pages web. Mais attention: pense aussi (et surtout) au lecteur. Ecris avec bienveillance et empathie, sans bourrer tes contenus de mots-clés.

En évitant ces quelques erreurs de rédaction web, tu produiras des contenus de grandes qualité et fédèrera une communauté de lecteurs autour de ta marque.

LA NEWSLETTER BETTERWEB

Recevez tous mes conseils pour améliorer votre écriture web et votre style rédactionnel !

POUR ALLER PLUS LOIN
Envie d’en apprendre plus sur la rédaction web?
Va lire ces articles :

Recevez tous mes conseils pour améliorer votre écriture web et votre style rédactionnel

BETTERWEB © Tous droits réservés • Réalisation : Céline Toucanne • Conditions générales et Mentions légales