+32(0)475 30 94 83 hello@betterweb.be

Le blog de BETTERWEB

La visibilité sur Internet se travaille. Quand tu as mis ton site en ligne, tu as certainement fait plusieurs erreurs qui t’empêchent aujourd’hui de profiter du pouvoir d’Internet pour te faire connaître et trouver des clients potentiels. On fait le point dans cet article 🙂

Ton site web est en ligne. Tu devrais être aux anges et pourtant, tu es complètement démoralisé : le mois passé, tu n’as réalisé aucune vente. Personne ne t’a contacté pour souscrire à tes services.

Tu t’en rends compte : ton site web n’a aucune visibilité sur Internet.

C’est le calme plat. Le vide intersidéral.

Tu tablais pourtant énormément sur ton site pour générer du trafic, trouver de nouvelles opportunités commerciales et augmenter ton audience sur les médiaux sociaux. Car le démarchage, tu détestes ça. « Autant profiter des nouvelles technologies et du pouvoir d’Internet pour développer mon business et amener du trafic qualifié », t’étais-tu dit.

Force est de constater que tu t’es trompé.

Internet ne t’apporte aucun lead.

La « bonne » nouvelle, c’est que tu n’es pas seul dans ce cas. Quand je rencontre de futurs clients, ils sont tout aussi déprimés que toi. Ils n’ont mis au point aucune stratégie marketing. Ils ne savent même pas vraiment que ça existe. D’ailleurs, ça a été pareil pour moi. Avant de connaître les trucs et astuces d’un site web qui cartonne, je suis restée dubitative devant les statistiques de fréquentation de mon tout premier blog qui ne décollaient pas.

Mais j’ai appris de mes erreurs.

Et aujourd’hui, je peux te guider et t’expliquer ces petites erreurs que tu as faites (bien malgré toi, j’en conviens) dès le lancement de ton site web, et qui t’empêchent d’être visible et présent sur Internet, et plus précisément sur Google et sur les réseaux sociaux.

1. Bricoler ton site web toi-même (ou avec l’aide d’un copain)

Alors là… Si tu me voyais derrière mon ordinateur… Je soupire. Tu ne peux pas imaginer le nombre de clients qui viennent me voir, désespérés de n’avoir aucune notoriété sur Internet alors qu’ils ont bidouillé leur site web eux-mêmes.

Créer un site web est un métier.

Bien sûr, l’avènement de CMS tels que WordPress ou Bing ont permis à beaucoup d’indépendants de se transformer en blogueurs ou en apprentis webmasters (j’ai été la première). Le problème, c’est que nombre de mes clients qui bricolent eux-mêmes leur site web ne savent même pas se servir correctement d’Excel, comprennent la moitié des fonctionnalités de Facebook et ne savent pas ce qu’est un hébergeur ou un nom de domaine (la toute grosse BASE pour mettre un site web en ligne).

Bref. Certains de mes clients sont totalement à la ramasse (pardon pour ceux qui me lisent 😆) par rapport au digital et espèrent pourtant mettre en ligne un site web efficace, qui leur ramènera des clients et qui les rendra populaires sur Internet.

Mon conseil : si tu n’y connais vraiment rien au monde du web, commence par accepter ton manque de compétence. Ce n’est pas grave de ne pas pouvoir le faire. Ce n’est pas parce que le numérique a envahi nos vies que tout le monde est capable de créer un site web efficace. Aujourd’hui, c’est comme si tout le monde devait être capable de tout faire. Coder, créer des visuels ultras esthétiques, prendre des photos de dingue. On ne peut pas être bon en tout. Ce n’est pas parce qu’on a la chance de vivre dans une maison ou un appart qu’on est capable de les fabriquer soi-même ! Si tu veux plus de visibilité sur Internet, trouver des clients et réaliser des ventes, un webmaster peut t’aider à mettre en ligne un site web vraiment bien conçu pour cela.

2. Rédiger tes textes toi-même

Resoupir.

Mon Dieu.

Ici on arrive dans mon domaine de prédilection : la rédaction web.

Et j’en vois passer, des textes mal écrits sur Internet. Des textes qui n’inciteront jamais les lecteurs à passer commande. Des textes qui vont juste les faire fuir après 5 secondes de lecture.

Alors je sais, tu as appris à écrire à l’école. Je sais, ton orthographe est irréprochable.

Mais non. Non, non et non. Tout le monde ne sait pas écrire. Et certainement pas écrire sur Internet. J’en suis certaine : tu n’as pas appris les règles de l’écriture web à l’école. Moi-même qui ait fait une école de journalisme et qui en suit sortie il y a 10 ans, je n’ai pas appris ces règles à l’université.

La rédaction web est un domaine encore fort récent.

Pour améliorer la visibilité de ton site et mieux l’indexer sur les pages de résultats des moteurs de recherche, tu vas devoir améliorer son contenu. Comment? Notamment en plaçant des mots clés dans tes pages web. Ces mots vont améliorer le champ sémantique de tes textes et drainer du trafic vers ton site web.

Inévitablement, le taux de clics va grimper!

Mon conseil : Si tu souhaites gagner en visibilité sur Internet, ne rédige pas les textes de ton site web toi-même. Pour publier du contenu de qualité, délègue l’écriture de tes textes à un rédacteur SEO ou à une rédactrice web. La rédaction web est un métier à part entière. Le copywriter web optimisera tes contenus pour la lecture à l’écran. Il trouvera les mots pour séduire tes lecteurs. Les rédacteurs web connaissent bien les robots d’indexation des moteurs de recherche et adapteront leurs écrits pour t’aider à être mieux référencé sur Google ou Bing. Je t’assure que des contenus efficaces, des pages de vente optimisées et des landing page attractives te permettront de gagner en visibilité sur Internet.

3. Ne pas soigner tes visuels

Voilà encore autre chose à laquelle je suis sans cesse confrontée lorsque je rencontre de futurs clients : leurs sites web n’ont parfois aucune cohérence graphique. Un jour les visuels sont mauves. Le lendemain ils sont oranges. Et le jour d’après, ils sont verts.

Bien entendu, les typographies changent d’aspect à chaque visuel, ainsi que les filtres et la mise en page.

Conséquence : on ne s’y retrouve plus. La marque n’a aucune identité visuelle et rien n’est cohérent.

Analyse toutes les grandes marques : elles ont toutes un univers graphique bien à elles !

Comment veux-tu devenir populaire sur le web, avoir plus de trafic et maximiser ta visibilité si toi-même, tu ne sais pas qui tu es?

Mon conseil : Soigne l’univers graphique de ta marque sur Internet. Même si tu n’es pas une grande marque. Rappelle-toi que ces marques sont parties de rien, elles aussi, avant de devenir ce qu’elles sont aujourd’hui. Pour devenir célèbre, elles ont fait les choses correctement, dès le départ. Pour plus de visibilité sur le web, de cohérence, et pour donner envie à une communauté de te suivre, crée une charte graphique. Utilise toujours le même type de visuels. Les mêmes couleurs. Les mêmes polices de caractère. En un coup d’œil, l’internaute doit reconnaître ta marque dans son fil d’actualité.

4. Ne pas investir

Pour évoluer, il faut investir. Tu es frileux? Tu préfères tout réaliser par toi-même, dans ton coin? Je te le dis d’emblée : ça ne va pas fonctionner.

Et pourtant, les indépendants qui se lancent, ou ceux qui ne sont pas encore indépendants mais qui désirent le devenir et qui souhaitent se servir d’Internet pour trouver des clients et développer la visibilité de leur site web ont souvent beaucoup (beaucoup, beaucoup !) de réticences à investir.

Les investissements sont pourtant indispensables pour progresser et faire grandir son business. Ils te permettront aussi de gagner en notoriété sur Internet. De mon côté, j’investis chaque mois dans différents outils:

  • Quelques outils SEO (Yooda insight, etc.)
  • Canva, un outil qui me permet de créer de jolis visuels
  • Lumen5, qui m’aide à mettre en ligne de chouettes vidéos
  • Etc.

Pour me tenir à jour, j’investis dans des formations et des conférences liées à mon domaine d’activité. J’ai également fait appel aux services d’une webmaster pour la mise en site de mon ligne web ainsi que pour les mises à jour fréquentes.

J’investis.

Ces investissements me permettent bien sûr d’obtenir un retour sur investissement (ROI).

Mon conseil : Tu as envie de te servir de ton site web pour développer la notoriété de ton entreprise, arriver en première position de Google et trouver des clients? INVESTIS. Fais appel à un graphiste qui créera pour toi une charte graphique. Investis, dès le départ, dans un bon site web, optimisé pour le référencement naturel grâce aux services d’un consultant SEO. Aide-toi d’un professionnel en rédaction web qui élaborera ta stratégie de contenu et qui rédigera les pages statiques de ton site web. La visibilité sur Internet demande de travail. Et ce travail, qui n’est probablement pas le tien, tu peux le déléguer.

5. Penser que le job est fait quand le site est en ligne

Je compare toujours un site web à une voiture. Tu peux avoir la plus belle voiture du monde. Une voiture de collection des années 50. Magnifique. Qui t’a coûté un rein.

Mais.

Car oui, il y a un « mais ». 😄

Si tu ne mets pas d’essence dans cette voiture, elle ne démarrera jamais. Elle restera bêtement garée sur ton parking et à force de ne pas rouler, elle ne fonctionnera plus.

Hé bien, c’est pareil pour ton site web.

Devenir populaire sur Internet demande du travail. Un site web, pour être performant et visité, doit être alimenté régulièrement en nouveaux contenus.

Mon conseil : Lorsque ton site web est en ligne, ne te repose pas sur tes lauriers. Travaille sur ton site web. Tu peux, par exemple, ajouter un blog sur ton site. Publie régulièrement des astuces et conseils à destination de ta cible sur ce blog et profites-en pour alimenter tes réseaux sociaux. En un mot : travaille ! La visibilité sur le web ne s’obtient pas en restant les bras croisés.

6. Ne parler que de ton produit ou de ton service

Pour devenir populaire sur Google et sur les réseaux sociaux, arrête de ne parler que de ton produit ou de ton service.

Il y a encore beaucoup trop d’entreprises qui font ça.

Ça ennuie tes clients.

Alors stop !

Mets plutôt de l’humain dans ta communication sur le web. Les internautes détestent les messages trop commerciaux. Ils vont vite fuir ailleurs si tu essayes tout le temps de faire de la publicité.

Mon conseil : Pour être plus visible sur le web, sois généreux. Donne, donne, donne. Transmets le plus d’informations possible autour de ton produit ou de ton service. Des trucs et astuces, des conseils. Parle de tout ce qu’il y a autour de ton produit ou de ton service. N’hésite pas à donner un peu de ta personne aussi, à montrer ton visage. Ton audience a besoin d’une relation vraie et sincère avec toi.

7. Ne pas mesurer le résultat de tes actions

Enfin, pour un site web visible et populaire, mesure le résultat de tes actions. La quantification de tes résultats va t’aider à comprendre ce qui a réussi. Ce qui a raté. Elle va te donner des pistes à suivre et t’indiquer le chemin vers le succès.

Mon conseil : installe un outil du type Google Analytics sur ton site web. C’est gratuit ! Cet outil va te permettre d’analyser les comportements de ton audience sur ton site web. Combien de temps l’internaute reste-t-il en moyenne sur tes pages ? Quelles sont les pages les plus consultées ? Et celles qui le sont moins ? En examinant le résultat de tes actions, tu vas t’améliorer, et inévitablement faire progresser la visibilité de ton site sur Internet.

En conclusion

Pour développer la visibilité de ton site web, tu ne peux pas attendre que le job se fasse tout seul. Investis dans un chouette site, pensé pour le référencement naturel. Donne de ta personne, transmets des informations, mets en place une stratégie de contenu performante. C’est de cette manière que tu trouveras de nouveaux clients et que tu créeras autour de ta marque une communauté et de fidèles ambassadeurs.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur la visibilité d’un site web? Va vite lire ces articles 😊
7 astuces toutes simples pour te servir du contenu et avoir un meilleur positionnement sur Google
Comment avoir plus de fans sur Facebook (sans dépenser d’argent)?
Comment arriver en première page de Google?

A PROPOS DE L’AUTEUR : Isabelle Bontridder est rédactrice web, formatrice en rédaction web et fondatrice de BETTERWEB

L’ikigaï est une méthode japonaise qui aide à faire le bilan, trouver le job de ses rêves et donner un sens à sa vie. En complétant le diagramme de Venn, tu découvres tes talents, tes passions, ta voie, et tu identifies le métier de tes rêves, celui qui te fait sortir du lit le matin avec enthousiasme 🥳

C’est le matin et tu traînes dans ton lit.

Voilà déjà 5 bonnes minutes que tu devrais être debout.

Mais impossible de te lever. Tu broies du noir. Tu es à plat.

⚡️Cette journée, tu le sens, devra se passer de toi.

Un sentiment de morosité constant

Je comprends exactement ton sentiment. Je suis aussi passé par là il y a quelques années. Durant une période de ma vie, je n’avais plus envie de me lever le matin.

Le cœur n’y était plus.

Je prenais ma voiture, j’arrivais au siège de l’entreprise qui m’employait et tout au long de la journée, je regardais 50 fois ma montre en n’attendant qu’une chose : quitter au plus vite ce travail qui m’abrutissait.

J’avais envie de liberté, de créativité, d’épanouissement.

Et je ne ressentais plus ces émotions dans mon quotidien.

Alors, je me suis interrogée, beaucoup.

Comment trouver sa voie et oser tenir les rennes de sa vie?

Je me suis rendu compte que donner un sens à ma vie n’était pas un caprice mais un réel besoin.

Je me suis posé des questions. J’ai identifié mes désirs, mes talents, mes freins à l’action. J’ai fait des tableaux de visualisation.

Et j’ai fini par comprendre ☀️

J’ai saisi que je pouvais apporter ma contribution au monde, à mon petit niveau, avec mes compétences et mes expériences passées.

J’ai décidé de sortir de ma zone de confort. Je me suis affranchie de mes patrons. En 2015, j’ai lancé ma propre agence web pour continuer à faire ce que j’aime le plus : écrire. J’ai remis une bonne dose de créativité, de fantaisie et de dynamisme dans ma vie.

Aujourd’hui, je suis en phase avec mes rêves.

ikigaï définition

Qu’est-ce que la méthode ikigaï ?

L’ikigaï est une technique qui nous vient du Japon (et qui a été quelque peu détournée en Occident). Chez nous, la technique de l’ikigaï associe l’art de vivre japonais au mercantilisme. Trouver son ikigaï, c’est trouver sa voie. Identifier ses objectifs de vie: ceux qui vont nous permettre de déterminer quel métier est fait pour nous, qui vont nous pousser à nous reconvertir et à changer de profession pour s’épanouir et être heureux.

Définition : ikigaï

Le terme « ikigaï » est composé de deux caractères japonais : Iki, qui signifie « vie », « être vivant », « naissance » et Gaï, qui signifie « raison »

On peut donc traduire « Ikigaï » par « raison de vivre ».

A l’origine de l’ikigaï : les centenaires d’Okinawa

Au Japon, sur l’île d’Okinawa, vivent énormément de centenaires. Ils sont en bonne santé, et le restent très longtemps.

Plusieurs facteurs expliquent cette longévité :

  • L’hérédité
  • La cuisine locale
  • La sobriété de vie
  • L’activité physique
  • Une vie sociale riche
  • L’humour
L'ikigaï provient d'une île japonaise, Okinawa

La méthode de l’ikigaï nous provient des centenaires d’Okinawa, au Japon

L’ikigaï s’inspire du mode de vie des centenaires d’Okinawa et aide les gens à trouver leur voie, et ainsi, à vivre plus longtemps, dans de bonnes conditions.

Pourquoi trouver sa raison de vivre ?

Trouver son ikigaï est une méthode efficace si tu veux changer de métier, changer d’orientation professionnelle, lancer un business ou faire le point sur ta vie et découvrir ta mission de vie.

En Occident, trouver son ikigaï, c’est trouver un sens à sa vie, une raison de se lever le matin. Définir son ikigaï, c’est définir son objectif professionnel en utilisant le diagramme de Venn. On en reparlera en peu plus loin dans cet article et je t’expliquerai comment utiliser ce diagramme pour trouver ton ikigaï.

Les 4 composantes de l’ikigaï

L’ikigaï est la résultante de quatre composantes :

  • Ce que j’aime faire
  • Ce dans quoi je suis doué
  • Ce dont le monde a besoin
  • Ce pour quoi je peux être payé

L’ikigaï représente l’équilibre de ces 4 facteurs.

Quand on travaille son ikigaï, on tente de répondre à la question suivante : « Quelle est l’activité qui peut me permettre d’exprimer tout mon talent, au service d’une mission qui me tient à cœur, et qui me permettra de gagner suffisamment d’argent pour vivre comme j’en ai envie ? »

Pour trouver ton ikigaï, réalise un bilan de compétences

Ce que je te propose de faire pour trouver ton ikigaï, avant de te lancer dans le diagramme de Venn, c’est de faire le point sur toi-même.

Munis-toi d’un carnet. Un joli carnet, que tu prendras plaisir à compléter et à consulter au fil de tes réflexions.

Dans ce carnet, réponds le plus sincèrement et le plus précisément possible à la liste de questions que j’ai préparé pour toi ci-dessous. Les réponses vont te donner des pistes pour mieux te connaître et comprendre les valeurs et les missions de vie qui ont un vrai intérêt pour toi.

Analyse tes coups de cœur, tes passions

Dans ton carnet, note ces différentes questions et inscris tes commentaires:

  • Quels sont tes livres préférés ?
  • Quels sont tes films ou séries préférées ?
  • Qui sont tes héros favoris, les personnes qui t’inspirent ?
  • Quelles sont les valeurs que ces héros véhiculent ?
  • A quel(s) moment(s) de ta vie t’es-tu senti vraiment en accord total avec qui tu es et ce que tu aimes ?
  • Quand t’es-tu retrouvé tellement occupé dans une tâche que tu en as oublié de manger à midi ?

Replonge-toi dans le passé

Pour pousser l’analyse un peu plus loin et découvrir ton ikigaï, replonge-toi dans ton passé.

Alors qu’elles travaillaient sur le sens de la vie, de nombreuses personnes se sont rendu compte qu’en fait, elles avaient trouvé leur ikigaï déjà tout petits.

Mais les contraintes de la vie, la nécessité de se conformer à la norme, de rentrer dans le moule, le qu’en dira-t-on les avait fait s’éloigner de leur ikigaï.

Durant cette étape, laisse vagabonder ton esprit, et replonge-toi dans ton passé.

Qu’aimais-tu quand tu étais enfant ? Quelles étaient tes passions ? Qu’est-ce qui te donnait envie de te lever le matin ?

N’essaye pas de retrouver les grandes choses que tu as réalisé. Souviens-toi aussi des petites choses qui te plaisaient.

Dessiner, peindre, jouer au théâtre, expliquer, chanter, te déguiser…

Que t’apportaient ces activités auxquelles tu aimais t’adonner ?

Ces activités sont-elles encore présentes dans ta vie actuelle ?

Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne font-elles plus partie de ton quotidien ? Et quels bénéfices tirerais-tu à les réintégrer dans ton existence ?

Tu peux ensuite faire le même exercice en te rappelant de ce qui te faisait vibrer adolescent. A cette époque, que rêvais-tu de devenir lorsque tu serais adulte ? A quoi passais-tu le plus clair de ton temps ?

Termine cet exercice en te demandant ce que penserait l’enfant que tu étais de l’adulte que tu es devenu aujourd’hui.

Note toutes tes impressions dans ton carnet.

Supprime toutes les conventions sociales, les contraintes et obligations

Maintenant, imagine-toi sans enfant, sans parent, sans conjoint, sans patron. Tu n’as plus aucune contraintes, aucune pression sociale. Plus rien ne compte mis à part tes envies personnelles.

Qu’aurais-tu fait de ta vie si tes parents ne t’avaient pas mis en garde, voulant que tu exerces « un métier sérieux et raisonnable » ?

Que ferais-tu si ta vie devait s’arrêter dans 6 mois ?

A quoi t’adonnerais-tu si tu n’avais plus besoin de travailler ?

Et si tu te retrouvais sans argent, que ferais-tu ?

Quelles sont les professions que tes conditionnements ou tes peurs t’empêchent d’envisager ?

Analyse tes sentiments de jalousie

L’exercice suivant n’est pas facile, mais pourtant très intéressant.

Interroge-toi maintenant sur tout ce que tu envies chez les autres.

Dans ton carnet, trace trois colonnes.

Dans la première colonne, note 3 motifs de jalousie. Pense à des personnes que tu connais ou à des personnes célèbres qui possèdent quelque chose que tu n’as pas et que tu aimerais avoir, qui donnerait plus de sens à ta vie.

Dans la deuxième colonne, écris le désir qui se niche dans ton sentiment de jalousie.

Dans la troisième colonne, note les actions que tu pourrais entreprendre pour atteindre ce désir, ou tout au moins, pour t’en approcher.

Comment utiliser le diagramme de Venn pour trouver son ikigaï ?

Pour trouver ton ikigaï, tu vas maintenant remplir le diagramme de Venn.

Ce diagramme va t’aider à compiler toutes les petites choses que tu aimes faire, à les réunir, et à leur donner une place dans ta vie pour te procurer de la joie et de l’équilibre.

Prends une feuille de papier. Ensuite, trace 4 cercles qui se chevauchent, avec un point d’intersection central.

Les 4 cercles extérieurs

La méthode ikigaï se déroule en trois temps. Dans un premier temps, tu vas compléter les 4 cercles extérieurs: les domaines dans lesquels tu es doué, ce que tu aimes faire, ce pour quoi tu peux être payé, ce dont le monde a besoin. Ce questionnement va te permettre de découvrir ce qui te procure des émotions positives et de la motivation. Tu vas en apprendre beaucoup sur ta personnalité et sur les projets de vie à mettre en place pour éprouver un mieux être et vivre davantage le moment présent, comme le font d’ailleurs très bien les gens heureux.

ikigaï première étape, rempli les 4 cercles extérieurs du diagramme de Venn

Pour trouver ton ikigaï, commence par remplir les quatre cercles extérieurs du diagramme de Venn

Attention : il n’y a pas de réponse bête. Tes réponses ne doivent pas être complexes pour être justes. Elles doivent surtout te correspondre. Ce n’est pas parce que tu trouves facilement la réponse qu’elle est fausse !

Ce que tu aimes faire

Dans le premier cercle, en haut, inscris tout ce que tu aimes faire. Quelles sont les activités qui te plaisent ? Qui te font vibrer ? Qui ont du sens pour toi ? Qui t’apportent le plus de plaisir ?

Exemple : monter à cheval, lire des romans, résoudre des problèmes mathématiques, etc.

Ce dans quoi tu es doué

Dans le deuxième cercle, à gauche, note tous les domaines pour lesquels tu es doué. Dans quels domaines obtiens-tu naturellement des résultats ? Quels sont les secteurs dans lesquels tu te sens parfaitement à l’aise ?

Ca ne doit pas nécessairement être des choses très impressionnantes, mais aussi des petites choses pour lesquelles tu es doué dans le quotidien.

Recense ici tous les domaines dans lesquels tu ne doutes pas de toi.

Pour t’aider, base-toi sur des faits, sur des résultats concrets, sur des compliments que tes proches, collègues, patrons t’ont déjà fait dans le passé.

Ne sois pas modeste, vas-y à fond ! Personne ne te regarde, tu peux y aller franco 😉

Exemple : je suis douée en cuisine, pour faire rire les autres, pour remonter le moral de mes amis, pour écrire, etc.

Ce dont le monde a besoin

Dans le cercle de droite, relève tout ce dont le monde a besoin.

Que pourrais-tu apporter au monde ? De quelle manière pourrais-tu contribuer à améliorer la société ? Comment pourrais-tu aider ton prochain ?

Ici, bien sûr, tu vas répondre en fonction de ton propre cadre de référence.

Exemple : je suis passionné par l’environnement, le féminisme, la cause animale. Je pense que le monde a besoin de plus de bienveillance, de plus d’humanité, de rire, de respect.

Ce pour quoi tu peux être payé

Enfin, dans le cercle du bas, consigne toutes les choses que tu sais faire et pour lesquelles tu pourrais être rémunéré, recevoir un salaire.

Ici, tu dois te détacher de la rêverie et revenir davantage sur terre. Qu’est-ce que tu fais de bien et qui répond à un besoin ? Pour quelles compétences quelqu’un pourrait te payer pour répondre à son besoin ?

Exemple : on pourrait me payer pour organiser, pour écrire, pour argumenter, etc.

Les 4 cercles intérieurs

Ensuite, tu vas compléter les 4 cercles intérieurs, à l’endroit où ils se rejoignent.

Deuxième étape pour trouver son ikigaï

Ensuite, complète les 4 cercles intérieurs du diagramme de Venn

En fonction des résultats obtenus dans tes 4 premiers cercles, tu vas trouver des éléments pour compléter :

Passion : c’est la fusion entre « ce que tu aimes faire » et « ce pour quoi tu es doué »

Profession : écris le ou les métiers qui peuvent résulter de la fusion des cercles « ce pour quoi tu es doué » et « ce pour quoi tu peux être payé »

Vocation : « ce pour quoi je peux être payé » et « ce dont le monde a besoin » va t’en apprendre plus sur ta vocation.

Mission : écris les missions qui te tiennent à cœur en fusionnant les cercles « ce que tu aimes faire » et « ce dont le monde a besoin ».

A l’intersection du diagramme se trouve ton ikigaï

Maintenant que tu as compris exactement tout ce que tu aimes, et que l’ikigaï t’a permis de découvrir tes passions, de trouver ta vocation et les missions qui te tiennent à coeur, tu vas pouvoir, en assemblant toutes ces choses, leur donner un sens, ensemble, et donner davantage de ce sens à ta vie. C’est peut-être le moment de trouver une autre voie, de changer de vie et de mettre en place un plan d’action pour envisager une reconversion.

Ton ikigaï se trouve à l'intersection de tous les cercles

Dernière étape: ton ikigaï se trouve à l’intersection de tous les cercles

En conclusion

Trouver ton ikigaï va te permettre de donner un sens à ta vie. De compiler toutes les petites choses que tu apprécies et d’en faire tes objectifs de vie. Bien entendu, l’ikigaï évolue avec le temps. Voilà pourquoi il est important de se pencher de temps en temps sur son ikigaï et de regarder si notre vie est toujours alignée.

(Source : vivre l’instant présent avec l’ikigaï de Odile Noël-Shinkawa aux éditions Eyrolles)

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur le référencement naturel (SEO)? N’hésite pas à lire ces articles 🙂
Comment réaliser ses rêves?
4 bonnes raisons d’entreprendre

A PROPOS DE L’AUTEUR : Isabelle Bontridder est rédactrice web, formatrice en rédaction web et fondatrice de BETTERWEB

Bien rédiger pour le web ne se fait pas d’un claquement de doigts. Certaines règles d’écriture sont à respecter. Pour écrire sur Internet, tu vas devoir adapter ton écriture pour le lecteur, mais également pour les moteurs de recherche tels que Google. Je t’explique tout dans cet article 🙂

Ecrire sur le net est une compétence qui s’apprend.

Peux-tu te servir des enseignements reçus à l’école, par tes professeurs de français pour écrire sur Internet ? En partie oui, bien sûr. Grâce à eux, tu écris probablement sans faute d’orthographe aujourd’hui. (Quoique… 😉)

Mais cet apprentissage n’est malheureusement pas suffisant pour écrire sur Internet. Tu vas même découvrir dans cet article que pour bien rédiger pour le web, tu vas devoir découdre certains des apprentissages reçus dans ta jeunesse… 😱

Et si tu as l’habitude d’écrire ? Que tu aimes ça ? Que tu as reçu une formation de copywriter ou de journaliste ? Désolée de te décevoir… Ce n’est pas suffisant pour écrire sur le net.

Le rédacteur web n’écrit pas pour le web comme un journaliste papier rédige un magazine. Le copywriter web n’écrit pas non plus sur Internet comme un journaliste écrit pour la télévision ou pour la radio.

Sur les différents supports, certaines règles journalistiques se ressemblent, d’autres sont tout à fait différentes.

L’écriture web a ses propres caractéristiques qui ne sont pas valables partout.

Le rédacteur web doit, par exemple, adapter son écriture à deux types de lecteurs : l’internaute… et les robots d’indexation des moteurs de recherche !

Pour produire des contenus de qualité, accrocher ton lecteur, plaire aux moteurs de recherche et publier des contenus intéressants sur ton site web, sur ton blog et sur tes réseaux sociaux, tu vas donc devoir respecter les règles de l’écriture web.

Au sommaire de cet article :

Ci-dessous, je te donne quelques conseils pour t’aider à bien rédiger pour le web et pour adapter ton style rédactionnel à la lecture à l’écran.

1. Privilégie une écriture complice

Quand tu écris sur le net, utilise une écriture complice.

L’internaute a besoin d’entrer en relation avec toi, avec ta marque. L’écriture web est un langage de conversation.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont besoin de se mettre en relation. Ils ont envie de sentir proche de la marque. Ils souhaitent recevoir des réponses à leurs questions. Et vite, de préférence, sinon ils se fâchent. Parfois même de manière très virulente.

As-tu déjà jeté un œil sur les pages Facebook de la SNCF ou de la SNCB ? Les Community Managers sont très réactifs aux messages privés, et répondent également à certaines remarques des internautes.

L'écriture web est un langage de conversation

L’écriture web est un langage de conversation

Lorsque tu rédiges pour le web, privilégie donc une écriture proche. Réponds aux questions que te pose l’internaute. Sur tes réseaux sociaux, ne laisse pas les commentaires de ta communauté dans le vide. Prends la peine de leur répondre. Cette habitude travaillera inévitablement ton capital sympathie.

Si tu tiens un blog, donne la possibilité à tes lecteurs, en fin d’article, de te laisser un commentaire. Et réponds à ces commentaires. L’écriture web est un langage de conversation, ne l’oublie pas.

2. Fais preuve d’empathie pour séduire le lecteur

Pour bien rédiger pour le web, tu vas devoir faire preuve d’empathie et séduire le lecteur. Lui donner envie de te lire en lui parlant de ce qui l’intéresse LUI.

Mais en fait, qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie, c’est la capacité à se mettre à la place de l’autre. C’est l’aptitude à voir une situation dans le même angle que l’autre, à se mettre à la place de l’autre et à reconnaitre son point de vue comme étant sa propre vérité. Faire preuve d’empathie, c’est dire à l’autre : « Ok, peut-être que moi je ne ressens pas les choses de la même manière que toi, mais j’accepte et je comprends que ce que tu vis est ta propre vérité. » L’empathie, c’est le non-jugement. C’est dire à l’internaute : « je peux comprendre ce que tu ressens. Tu n’es pas seul. »

Pourquoi le rédacteur web doit-il faire preuve d’empathie lorsqu’il écrit sur le net ?

Parce que le lecteur doit se sentir concerné. Tes textes doivent l’aider à mieux vivre sa vie, à solutionner un problème. Ils doivent le rassurer, le conforter, lui donner envie de poursuivre un petit bout de chemin avec toi.

Pourquoi le lecteur d’un site web doit-il se sentir concerné ?

Aujourd’hui, l’internaute a repris le pouvoir. Il est actif sur Internet. Il commente des posts sur les réseaux sociaux, il interagit avec les marques, il passe à l’action en achetant certains produits ou en remplissant des formulaires de contact.

Et aujourd’hui, l’internaute s’intéresse uniquement aux choses qu’il a ENVIE d’apprendre. Aux choses qui vont l’aider à mieux vivre SA vie. Aux choses qui vont lui permettre de solutionner SES problèmes.

L’internaute doit donc se sentir concerné.

Ceci est vraiment très différent des mécanismes passés. Avant, le consommateur était sur son canapé, devant la télé. Il ingurgitait toutes les informations qu’on lui donnait. Les pubs s’imposaient à lui.

Aujourd’hui, il décide de ce qu’il va lire, de ce qu’il ne va pas lire. Il décide de visiter tel site web, ou tel autre. Il a le pouvoir de quitter une page en un tour de clic. Le contenu que tu lui proposes ne le satisfait pas ? Ne l’intéresse pas ? En quelques millièmes de seconde, le voilà parti. Probablement pour aller lire le contenu… De ton concurrent direct !

Pour que l’internaute vienne visiter ton site, pour qu’il lise tes contenus et qu’il soit intéressé par ce que tu proposes, il doit se sentir concerné.

Et ce sont tes écrits qui doivent lui procurer ce sentiment !

Utilise l’empathie pour produire des contenus parfaitement adaptés à ta cible

L’empathie est un processus psychologique qui va t’aider à attirer l’attention de ton lecteur. Pour te connecter à l’autre, tu vas te connecter à une partie de toi qui connaît le sentiment que l’autre éprouve.

Faire preuve d’empathie quand on rédige des contenus pour le web, c’est se dire :

  • De quoi a besoin mon lecteur pour mieux vivre sa vie ?
  • Qu’est-ce que je dois mettre en place sur mon site pour aller en ce sens ?
  • Quels contenus dois-je produire pour vraiment l’intéresser et susciter son attention ?

Lorsque tu écris sur Internet, fais donc preuve d’empathie pour comprendre quels sont les besoins de ton lecteur. Pourquoi est-il sur ton site web ? Quelles sont les informations qu’il recherche ? Quelles sont les questions qu’il se pose ? Quelles sont ses envies, ses craintes, ses aspirations, ses attentes ?

C’est en te mettant à la place de ton lecteur que tu vas pouvoir trouver les mots qu’il faut pour le convaincre de passer à l’action. Ce sont tes mots qui vont le rassurer. Qui vont le persuader. Qui vont lui apporter toutes les informations nécessaires pour se lancer avec toi et acheter ton produit ou ton service.

Exemple concret : quels contenus rédactionnels devrait produire un vendeur de matelas ?

Prenons un exemple concret. Comment faire pour bien rédiger pour le web si je suis vendeur de matelas ? Comment faire pour produire des contenus rédactionnels de qualité ? Si je fais preuve d’empathie, pour vendre mon matelas, je ne vais pas venir ennuyer ma cible avec des messages trop commerciaux. Cette technique va irriter le lecteur et il va probablement fuir mon site. Je vais plutôt me demander ce que ressent cet internaute.

L'écriture web est une écriture empathique et pas trop commerciale

Lorsque tu écris pour le web, n’utilise pas un langage trop commercial

Quel est le vrai problème d’un internaute qui a besoin d’un nouveau matelas ? Il a besoin de trouver des informations sur le sommeil. Des informations qui vont l’aider à bien ou à mieux dormir. Peut-être souffre-t-il de problèmes de sommeil : il fait des insomnies ou traîne une méchante fatigue chronique. Son matelas actuel lui fait peut-être mal au dos parce qu’il est trop mou ou trop vieux.

Si je suis vendeur de matelas, une chose est sûre : ma cible a un problème avec son sommeil et/ou cherche des informations pour dormir d’un sommeil réparateur. Je vais donc me mettre à sa place et tenter de deviner toutes les questions qu’elle se pose. Sur mon site web, je vais lui proposer des contenus rédactionnels adaptés à son problème :

  • 10 trucs et astuces pour mieux dormir
  • Comment mettre en place une routine du soir ?
  • Qu’est-ce que la fatigue chronique ?
Pour bien rédiger pour le web, propose des contenus rédactionnels adaptés aux besoins de ta cible

Pour bien rédiger pour le web, Jeclicnaturel.be propose des contenus rédactionnels parfaitement adaptés aux besoins de sa cible

3. Va à l’essentiel

Lorsque tu écris pour le web, va droit au but.

Beaucoup d’informations circulent aujourd’hui sur Internet. De nouveaux contenus sont produits chaque instant. Plus de 2 millions de blogs sont publiés chaque jour sur Internet !

Les informations fusent de partout.

Et à côté de ça, ta cible est en manque de temps aujourd’hui. Alors… Comment faire pour que ton lecteur accepte de te donner un peu de son temps pour te lire ? Comment lui faire comprendre qu’il ne perdra pas son temps en te lisant et qu’au contraire, il en apprendra beaucoup ?

Va droit à l’essentiel.

Refuse la redondance. Ne commence pas à expliquer les choses en long et en large, d’une manière, puis d’une autre, pour essayer de bien faire passer ton message.

Ton lecteur n’a pas 4 ans.

Donne-lui l’information sans chichi, pour arriver à retenir son attention et pour lui donner envie de continuer à lire ton texte.

Sais-tu que 80% des lecteurs qui commencent à lire un contenu sur Internet ne seront plus là à la fin de l’article ? 80% des lecteurs ne lisent pas l’entièreté de ton article lorsqu’ils arrivent sur l’une de tes pages. D’où l’idée de ne pas commencer à raconter du blabla. Le lecteur ne doit pas s’ennuyer.

La technique de la pyramide inversée

Pour aller droit au but et bien rédiger pour le web, il existe une technique d’écriture journalistique très efficace : la technique de la pyramide inversée.

La pyramide inversée est une technique d’écriture journalistique utilisée en rédaction web mais aussi en presse écrite, radio, et télévision.

Comment ça fonctionne ?

Lorsque tu utilises la technique de la pyramide inversée, tu donnes à ton lecteur l’information la plus importante d’entrée de jeu. Tu commences ton contenu par la conclusion. Cette technique est assez bizarre lorsque l’on ne l’a pas encore expérimentée puisqu’à l’école, on a tous appris à écrire tout à fait différemment. On commence notre texte par une introduction, ensuite on entre dans le vif du sujet, et on termine par une jolie conclusion.

Pour écrire sur Internet, tu vas faire exactement l’inverse : commencer par la conclusion.

Cette technique de la pyramide inversée va te permettre d’accrocher le lecteur et lui donner envie d’entrer dans la lecture et de la poursuivre jusqu’au bout de l’article.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur la technique de la pyramide inversée? Va vite lire cet article 🙂 Je t’apprends tout sur la technique de la pyramide inversée

4. Respecte les règles de l’écriture web

Lorsque tu écris pour le web et que tu publies des contenus, tu vas devoir respecter les règles de l’écriture web.

Hé oui, il existe des règles spécifiques à la rédaction web : écrire des titres accrocheurs, utiliser le langage HTML pour plaire aux robots d’indexation des moteurs de recherche ou encore utiliser des mots forts pour rythmer tes écrits.

Ci-dessous, je te donne quelques clés pour apprendre à bien rédiger pour le web.

Ecris pour deux types de lecteurs

L’une des spécificités de l’écriture web, c’est que tu vas devoir écrire pour deux types de lecteurs : l’internaute et les moteurs de recherche. Tu vas donc devoir adapter ton écriture et t’adresser à la fois à un être humain… et à un robot ! Heureusement, il existe certaines règles d’écriture qui vont t’aider à toucher ces deux types de lecteurs (très) différents.

Pour toucher l’internaute, nous l’avons vu : tu vas utiliser l’empathie. Pour plaire aux moteurs de recherche, tu vas optimiser tes contenus pour le référencement naturel (SEO).

Le référencement naturel (SEO) est un ensemble de règles utilisées par le référenceur et par le rédacteur – ou la rédactrice web pour mieux positionner un site sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

L’objectif est évidemment d’arriver dans les trois premiers résultats de la recherche.

bien ecrire pour le web pour positionner son site

Le site de BETTERWEB est le premier positionné sur la requête “rédacteur web Brabant Wallon”

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur le référencement naturel (SEO)? Va vite lire cet article 🙂 Qu’est-ce que le référencement naturel?

Réalise une analyse de mots-clés

L’une des premières choses à faire, lorsque tu rédiges sur Internet, c’est effectuer une analyse de mots-clés.

Pourquoi ? Car cette étude de mots-clés va te permettre de mieux référencer ton site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

L’analyse de mots-clés va t’aider à déterminer les mots-clés spécifiques à ton secteur d’activité. Elle va te permettre de découvrir les mots-clés utilisés par ta cible lorsqu’elle tape une requête dans la barre de recherche de Google.

Un coach sportif va, par exemple, travailler des mots-clés tels que « gainage », « exercices abdos-fessiers » ou « exercice musculation triceps ».

Par exemple, quel mot-clé doit privilégier une nutritionniste ? Nourriture saine ? Alimentation saine ? Manger sainement ?

L’analyse de mots-clés va l’aider à comprendre le comportement de recherche de sa cible, et à adapter son écriture en fonction de ses habitudes de recherche.

réaliser une analyse de mots-clés

Google Trends est un outil qui te permet de bien rédiger pour le web et de découvrir quel mot-clé est à privilégier

L’analyse de mots-clés va permettre de comprendre quels termes utiliser pour plaire à l’internaute mais aussi pour plaire aux moteurs de recherche.

Structure ton contenu

Bien rédiger pour le web, c’est aussi penser à structurer son contenu. En structurant ton contenu, tu vas non seulement aider l’internaute à comprendre ce qui se trouve sur ta page web, mais aussi permettre aux moteurs de recherche de mieux indexer tes contenus sur leurs pages de résultats.

Pour bien structurer le contenu d’une page web, il est indispensable d’avoir quelques notions HTML.

Tu vas notamment le titre et les intertitres de ton texte dans des balises HN.

La balise H1, c’est le titre de ton article. Lorsque le titre de ton article est placé dans une balise H1, Google va savoir qu’à cet endroit se trouve ton titre.

Ensuite, tu vas placer tous tes intertitres dans des balises H2.

De cette manière, le robot d’indexation de Google saura qu’il doit lire ce qui se trouve dans les balises HN en priorité. C’est l’occasion de placer tes mots-clés importants à ces endroits.

Si tu as encore besoin de créer d’autres niveaux d’intertitres, tu peux aussi utiliser les balises H3, H4, H5 et H6.

Une autre idée pour structurer ton contenu est d’ajouter des tableaux et des listes à puces pour aérer ton texte et le rendre plus attrayant.

Une page bien structurée est plus agréable à l’œil et pour la lecture.

Ecris des textes assez longs

Nombre de mes clients n’aiment pas les contenus longs. Ils ne trouvent pas ça joli, ils trouvent que ça surcharge leurs pages.

Pourtant, pour que ton site web soit bien référencé sur les pages de résultats des moteurs de recherche, tu vas devoir écrire des textes assez longs. Des textes de minimum 400 mots.

Place des liens hypertextes dans ton texte

Pour aider l’internaute à approfondir le sujet que tu traites, place des liens hypertextes dans tes contenus. Ces liens hypertextes renvoient :

  • soit vers d’autres pages de ton site web. On appelle alors ces liens des liens « internes ».
  • soit vers d’autres sites Internet. Ce sont alors des liens « externes »

Ces liens vont aussi permettre aux moteurs de recherche de mieux comprendre ce qui se trouve sur tes pages web.

5. Propose des contenus rédactionnels de qualité

Sur ton site, publie des contenus avec une vraie valeur ajoutée.

Il ne sert à rien de refaire ce qui a déjà été fait par le concurrent.

Propose des contenus avec tes points de vue, avec ta touche personnelle, des contenus qui n’existent pas encore. Sois créatif, laisse-toi aller. Essaye de sortir du cadre. Sois inventif, trouve des idées, fais beaucoup de brainstormings et propose des contenus qui n’existent pas encore.

Ces contenus rédactionnels de qualité vont inciter l’internaute à venir visiter ton site et à te suivre, à lire tes contenus car il sait que tes textes présentent une vraie valeur ajoutée et traitent de sujets qu’ils n’ont pas encore lus ailleurs.

Autre chose : Google déteste le contenu dupliqué. Ne copie-colle donc jamais de contenu provenant d’un autre site. D’une part, pour le respect des droits d’auteur : on ne vole pas le travail des autres. Mais d’autre part, Google risque de te pénaliser s’il se rend compte que tu as copié-collé le texte de quelqu’un d’autre.

Et attention, cela va même plus loin : ne copie-colle pas de textes provenant de ton propre site web. Google ne veut pas non plus retrouver deux fois le même texte sur ton propre site web.

Tout cela demande du temps, c’est vrai. Mais c’est de cette manière que ton site va gagner en visibilité. Si tu n’as pas le temps d’écrire ces contenus toi-même, tu peux bien sûr déléguer cette tâche à un rédacteur ou une rédactrice web.

6. Adapte ton écriture à la lecture à l’écran

Les textes que tu écris vont être lus à l’écran. Et cela a forcément un impact sur la lecture. Le lecteur va être impacté par cela. On lit beaucoup moins vite à l’écran que lorsqu’on lit quelque chose sur un papier. Pour bien rédiger pour le web, tu vas donc devoir adapter ton écriture à l’écran.

Fais donc bien attention à toutes les règles de lisibilité. Utilise des typos de minimum 12 px. En dessous c’est trop petit, ça va fatiguer le regard de ton lecteur.

N’hésite pas à aérer tes paragraphes, à laisser un peu de blanc pour que l’œil se repose, pour que l’internaute lorsqu’il arrive sur ta page web, se rende directement compte de sa structure.

Fais des lignes de textes de maximum 80 caractères. Lorsque les lignes de textes s’étendent de manière trop longue sur l’écran, ça fatigue le regard et ça ne va pas donner envie au lecteur de lire ton texte.

En faisant attention à la mise en page de tes textes et à leur lisibilité, tu vas permettre à ton lecteur d’être dans de bonnes conditions pour lire tes contenus.

7. Ecris pour le lecteur pressé et pour le lecteur curieux

Lorsque tu écris sur le net, rédige pour deux types de lecteurs :

  • Le lecteur pressé : il a envie de prendre l’information et de repartir aussi vite qu’il est arrivé parce qu’il a d’autres choses à faire et il n’a pas le temps de se mettre à lire des contenus très longs.
  • Le lecteur curieux : il a besoin de détails. Il a envie d’approfondir le sujet. De lire des choses intéressantes, pertinentes et d’aller beaucoup plus loin dans la lecture.

Comment faire alors pour adapter ton écriture et pour t’adresser à la fois au lecteur pressé et à la fois au lecteur curieux ? Ce principe, c’est le principe de la pyramide inversée, qu’on a déjà défini un peu plus haut dans cet article.

La pyramide inversée est un principe de rédaction qui va te permettre de contenter le lecteur pressé. Il aura reçu dès les premières phrases de ton texte l’information principale : il peut donc directement quitter ta page et vaquer à ses occupations.

Avec cette technique rédactionnelle, tu vas aussi contenter le lecteur curieux puisque tu vas d’abord lui donner l’information principale et ensuite aller vers les détails et lui donner beaucoup d’informations complémentaires pour approfondir le sujet.

8. Illustre ton texte avec des visuels de qualité

Illustre toujours tes textes avec des visuels de qualité. Les visuels sont vraiment importants quand on arrive sur une page web.

On a tendance à croire que la première chose que l’on regarde sur une page web, ce sont les visuels. En fait ce n’est pas le cas. Les études d’eye tracking (qui analysent l’endroit où l’œil se pose sur l’écran) ont démontré que la première chose que l’internaute regarde lorsqu’il arrive sur une page web, c’est le titre de l’article. Ensuite, très rapidement, son œil se pose sur le visuel.

Illustre tes textes avec des visuels de qualité : esthétiques, pas pixellisées. Essaye de ne pas mettre de visuels qui font trop commercial. Les photos de banques d’images de type iStock ou Getty Image font souvent très commerciales. Ça n’attire pas le lecteur.

En conclusion

Bien rédiger pour le web est quelque chose qui s’apprend. Certaines règles d’écriture sont à respecter. La rédaction web demande de solides connaissances en référencement naturel (SEO). Mais pas de panique, si tu as envie d’apprendre à écrire sur Internet, il existe plein de ressources pour te guider et t’apprendre, pas à pas à maîtriser ce type d’écriture.

Pour t’aider à progresser en ce sens, j’ai d’ailleurs rédigé un e-book gratuit de 50 pages : tu y découvriras les règles principales de la rédaction web, celles qui t’aideront à rédiger l’article parfait sur Internet. N’hésite pas à le télécharger, je viens de le dire, c’est gratuit !

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites télécharger gratuitement mon e-book gratuit sur la rédaction web? C’est par ici que ça se passe 👉 Je télécharge le guide gratuit

Trouver de nouveaux fans sur Facebook peut parfois relever du véritable casse-tête. Malgré les contenus de qualité partagés sur la page, rien ne se passe et le nombre de fans reste proche du néant. Dans cet article, je te donne quelques précieuses méthodes à appliquer pour faire grandir ta communauté sur Facebook.

Ça y est, ta nouvelle Page Facebook est en ligne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tu en es fier. Elle est belle et accrocheuse. Un vrai petit bijou. Pourtant, c’est l’enfer. Rien ne se passe. Les statistiques de fréquentation sont pitoyables. Tu te sens carrément seul, perdu au milieu d’une île déserte.

Tu comptais pourtant beaucoup sur le réseau social pour trouver de nouveaux clients potentiels.

Pas de panique, je te promets que ça va changer 😉 Dans cet article, je te donne quelques conseils pour t’aider à recruter gratuitement plus de fans sur Facebook. Des fans de qualité, intéressés par ton activité.

Des fans de qualité, voilà qui est essentiel.

Car quelqu’un qui s’intéresse vraiment à ce que tu fais va ensuite être plus enclin à:

  • participer aux discussions
  • liker tes vidéos ou tes contenus
  • commenter tes posts

Et sur Facebook, les interactions sont essentielles pour apparaître dans le fil d’actualité de tes fans.

Voilà d’ailleurs pourquoi l’achat massif de faux fans Facebook constitue un danger : en invitant des personnes qui ne sont pas vraiment intéressées par ton activité, tu vas diluer le taux d’engagement.

Sur Facebook, le taux d’engagement correspond au nombre de gens qui ont aimé, partagé, commenté ou cliqué sur une publication par rapport au nombre total de gens qui ont vu cette publication. Cet indicateur permet de mesurer l’intérêt des internautes pour une publication en particulier. Il peut être considéré comme l’équivalent du Taux de Clic (CTR) dans le domaine des liens sponsorisés (Source: 1m30)

En diluant le taux d’engagement de ta page Facebook avec de faux fans, tu vas te retrouver avec une très grosse communauté, et aucune interaction.

Ce n’est pas le but bien sûr! Mieux vaut avoir une petite communauté très fidèle et très active plutôt qu’une très grosse communauté qui n’interagit jamais avec toi et qui ne commente aucun de tes posts.

Et maintenant, entrons dans le vif du sujet: comment recruter gratuitement des fans de qualité sur Facebook ?

Voici mes 10 conseils.

Invite tes propres amis à rejoindre ta Page Facebook

C’est vrai, tes amis et ta famille ne font pas directement partie de ta cible. Mais ils ont une force : ils te connaissent et ils ont envie de t’aider à réussir ton projet. Ce seront donc les premiers à te donner un petit coup de pouce en rejoignant ta page Facebook.

Invite tes propres amis à rejoindre la page Facebook de ton entreprise

Invite tes propres amis à rejoindre ta page Facebook

Fais la promotion de ta Page sur ton propre profil Facebook

Dans le même ordre d’idée, tu peux également faire la promotion de ta nouvelle Page Facebook sur ton propre profil Facebook, en publiant un post à l’attention de tous tes contacts. Pour soutenir ton projet, et même s’ils ne sont pas directement concernés par ton business, quelques-uns de tes contacts rejoindront certainement ta page.

Pour avoir plus de fans sur Facebook, invitez vos amis à rejoindre votre page

Invite tes “amis” Facebook à rejoindre ta page

Rejoins des groupes qui traitent du même sujet que ta Page Facebook

En rejoignant sur Facebook des groupes qui traitent du même sujet que toi, tu vas inévitablement tisser des liens avec des personnes susceptibles d’être intéressées par tes services.

Tu peux aussi aimer des pages sur des sujets proches de ta thématique.

Si je prends mon propre exemple: je suis dans le domaine de la rédaction web, du SEO et du Community Management. J’ai donc tout intérêt à rejoindre sur Facebook des groupes traitant de ces sujets. Je serai assurée d’entrer en relation avec des personnes intéressées par les thématiques que j’aborde sur mon site web et sur ma page Facebook.

Pour avoir plus de fans sur facebook, on peut rejoindre des groupes

Rejoindre des groupes sur Facebook permet d’entrer en relation avec des personnes intéressées par ton domaine d’activités, et donc susceptibles de te suivre sur Facebook

Utilise ton site web pour renvoyer vers ta Page Facebook

Une autre façon d’avoir plus de fans sur Facebook, c’est de renvoyer les personnes qui visitent ton site web vers tes différents réseaux sociaux, et notamment vers Facebook, en ajoutant un petit module appelé une « like box ».

Essaye bien sûr d’intégrer cette like box à un endroit stratégique de ton site, sur la sidebar ou la home page, par exemple. Il est de plus en plus courant d’ajouter un renvoi vers les réseaux sociaux dans le footer de son site web. C’est ce que fait Melyssa Griffin (une entrepreneuse spécialisée en webmarketing) sur son site web, par exemple.

ajouter une like box sur son site web pour avoir plus de fans sur facebook

Melyssa Griffin a placé un renvoi vers les réseaux sociaux dans le footer de son site web

Partage ta page sur Linkedin

N’oublie pas d’annoncer à tous tes contacts Linkedin la création de ta nouvelle page Facebook. Dans ton post, pense à leur exposer tout ce qu’ils vont gagner en rejoignant ta page Facebook. Ils doivent bien sûr pouvoir y trouver d’autres informations que celles que tu postes déjà sur Linkedin, sinon il n’y a aucun intérêt à suivre ta page Facebook.

De mon côté, je profite de Linkedin pour annoncer les live que j’ai programmés sur Linkedin. Cette opération me permet à chaque fois de gagner quelques fans supplémentaires sur Facebook.

pour avoir plus de fans sur facebook annonce la création de ta page sur Linkedin

Sers-toi de ton profil Linkedin pour renvoyer vers ta page Facebook

Ajoute un lien vers ta Page Facebook dans ta signature mail

Pour faire savoir aux personnes avec lesquelles tu es en contact que ta Page Facebook existe, mentionne-la sur tous tes supports : signature mail, brochures, flyers, carte de visite.

Et également dans ta signature mail. Cette opération va inciter tes contacts à aller visiter ta page Facebook… et à la suivre.

Ajouter un renvoi vers Facebook dans sa signature mail

Pour avoir plus de fans sur Facebook, ajoute un renvoi vers ta page Facebook dans ta signature mail

Envoye une newsletter pour annoncer la création de ta Page Facebook

Si tu disposes d’une base de données, profites-en pour annoncer la création de ta nouvelle Page Facebook à tous tes contacts en leur envoyant une newsletter.

Dans ta newsletter, explique à tes abonnés tous les bénéfices et avantages qu’ils auront à te suivre sur Facebook.

Tu peux, par exemple leur expliquer que tu y partages:

  • Les backstage de ton entreprise
  • Des contenus inspirants et motivants
  • Des lives
pour recruter de nouveaux fans sur facebook, tu peux aussi envoyer une newsletter à tous tes abonnés

Pour trouver de nouveaux fans sur Facebook, annonce à tes abonnés la création de ta page

Propose du contenu unique et de qualité sur ta Page Facebook

Voilà probablement le conseil le plus important à suivre si tu souhaites avoir plus de fans sur Facebook.

Publie du contenu de qualité et unique sur ta page Facebook. Du contenu qui présente une véritable valeur ajoutée.

Si tu proposes des contenus déjà vus et revus, personne ne trouvera aucun intérêt à suivre ta page. Si, par contre, tu diffuses des contenus vraiment intéressants, en y ajoutant ta personnalité, tes points de vue, ton énergie…il y a fort à parier que tu vas attirer vers toi de nouveaux fans.

pour obtenir de nouveaux fans sur facebook partage des contenus de qualité à ta communauté, comme des live par exemple

Pour avoir plus de fans sur Facebook, partage des contenus de qualité à ta communauté. Des live, par exemple.

Interagis avec tes fans

Pour développer ta communauté sur les réseaux sociaux, crée le contact. Sois actif. Réponds aux commentaires et questions, même quand les commentaires sont négatifs. Montre à ton audience que son avis compte et qu’il y a un être humain derrière ta marque. Qu’une relation peut s’établir.

Pour développer ta communauté sur Facebook, interagis avec ton audience, réponds aux questions

Pour développer ta communauté sur Facebook, interagis avec ton audience, réponds aux questions

Rome ne s’est pas faite en un jour : sois patient et régulier

Voilà sans doute le conseil le plus important : ne te décourage pas. Si tu travailles, que tu es régulier et patient, que tu proposes du contenu intéressant : tu vas progressivement recruter des Fans de qualité sur ta Page Facebook. Rome ne s’est pas faite en un jour. Sois patient, ton travail sera bientôt récompensé, tu proposes de la valeur et les fans vont inévitablement arriver.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur le Community Management? N’hésite pas à lire ces articles 🙂
Pourquoi tu dois absolument créer une page Facebook?
Ta start up a besoin d’un Community Manager (et je t’explique pourquoi)

POUR ALLER PLUS LOIN
Pour vraiment approfondir le sujet, je te conseille aussi cet excellent article de Danilo Duchesnes: Comment obtenir plus de fans sur Facebook (sans les acheter)

 

 

Page Facebook de BETTERWEB Isabelle BontridderPour recevoir d’autres astuces pratiques et inspirantes, n’hésite pas à rejoindre ma communauté sur Facebook!

Rejoins-moi sur Facebook

 

A PROPOS DE L’AUTEUR : Isabelle Bontridder est rédactrice web, formatrice en rédaction web et fondatrice de BETTERWEB

 

Tu souhaites attirer de nouveaux clients sur ton site web ? Le blog d’entreprise est la solution qu’il te faut ! Il va t’aider à être visible sur Google, à attirer de nouveaux clients et à devenir populaire sur les réseaux sociaux.

Depuis quelques temps déjà, ton site web est en ligne. Il n’est pas parfait, mais tu en es quand même fier.

Pourtant, malgré tous tes efforts pour faire connaître ton activité sur Internet, rien ne se passe. Question interaction, c’est le néant total. Pas une seule personne ne t’appelle. Ton formulaire de contact reste tristement inactif et le téléphone n’a pas sonné une seule fois.

Conséquence : tu déprimes.

Rassure-toi, ton cas n’est pas isolé. De nombreux indépendants attendent désespérément les visites sur leur site web.

Mais ne t’inquiète pas. Il existe des solutions 🙂

Si tu suis mes conseils, les choses vont changer.

Pour cela, une première chose, essentielle, à faire : créer un blog d’entreprise.

Tu as un doute en lisant ce conseil ? Tu penses que les blogs sont dépassés ? Réservés aux influenceuses, à la mode, aux jeunes mamans et à la décoration d’intérieur ? Quelle erreur !

Le blogging n’est pas uniquement réservé à la sphère privée. De plus en plus d’entreprise s’y mettent, et elles ont bien raison.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites comprendre pourquoi le blog d’entreprise est indispensable aujourd’hui ? Va vite lire cet article 🙂 Ton entreprise ne peut plus se passer d’un blog en 2020

Mais qu’est-ce qu’un blog d’entreprise, au juste ?

Un blog d’entreprise est un blog géré et administré par une entreprise.

Son objectif ? Diffuser facilement et rapidement de l’information, donner des conseils et astuces autour du domaine d’activité de l’entreprise, améliorer le référencement du site pro sur Google, assurer la diffusion de contenus qualitatifs, mettre en place une stratégie de contenu efficace, etc.

Le blog d’entreprise augmente le trafic de fréquentation de ton site web, te crédibilise, et te présente comme l’expert de ton domaine.

Les bonnes raisons de créer ton propre blog d’entreprise sont nombreuses ! Je t’en présente 15 dans cet article.

1. Le blog d’entreprise améliore la position de ton site web sur Google

Tu rêves d’arriver en première position de Google, non ?

Si tu tapes le nom de ta marque, peut-être est-ce déjà le cas ?

Je vais pourtant te décevoir : ce n’est pas ce qui nous intéresse ! Et ce n’est pas ce qui t’apportera des clients !

Ton objectif sur Internet ? Toucher des personnes qui ne te connaissent pas encore, bien sûr. Quel intérêt d’attirer sur ton site ta maman ou ton frère qui s’amusent à Googler le nom de ta marque dans les moteurs de recherche ?

Pour attirer des gens qui ne te connaissent pas encore, tu vas devoir travailler des mots-clés liés à ton secteur d’activité.

Par exemple, si tu es coach sportif, tu vas te positionner sur des mots-clés tels que « programme de musculation », « perdre du ventre » ou « stretching ».

Un sophrologue va privilégier des mots-clés tels que « sophrologie en groupe », « relaxation dynamique » ou « techniques de méditation ».

Mais comment travailler ces mots-clés?

Hé bien, en écrivant des articles de blog qui contiennent ces mots-clés. Pour chaque expression importante, tu vas créer un nouvel article de blog. Ensuite, tu vas publier ces articles sur ton blog d’entreprise.

Au fil du temps, ces articles vous te permettre d’être mieux positionné sur Google.

2. Grâce à ton blog, tu trouves les bons clients

Le blog d’entreprise permet d’entrer facilement en contact avec sa cible. Plus besoin d’aller la chercher à grand renfort de publicités tapageuses et coûteuses. Grâce à ton blog, c’est dorénavant ton public cible qui vient vers toi, car les informations que tu y partages l’intéresse vraiment.

Comment ça se passe concrètement ?

Reprenons l’exemple du coach sportif.

  1. Je suis une toute jeune maman et je souhaite perdre du ventre après mon accouchement.
  2. Je me rends sur Google et je tape ma requête dans le moteur de recherche : « Comment perdre du ventre après une grossesse ? ».
  3. Je tombe sur le blog d’entreprise d’un coach sportif qui prodigue tout un tas de conseils de gainage aux jeunes mamans.
  4. Je m’empresse de le suivre sur les réseaux sociaux pour garder le contact.

Ce coach sportif a répondu à ma question et m’a apporté une information intéressante qui correspondait à mon besoin du moment. Le jour où j’aurai besoin de solliciter les services d’un coach sportif, c’est probablement vers lui que je me tournerai…

POUR ALLER PLUS LOIN
J’ai analysé pour toi 3 blogs d’entreprise qui cartonnent. Le blog de Nature et Découvertes, celui de Val Thorens et des magasins Maisons du Monde. Si ça t’intéresse, n’hésite pas à aller le lire! 3 exemples de blog d’entreprise qui cartonnent

3. Le blog d’entreprise amène plus de trafic sur ton site web

Le blog d’entreprise et les articles que tu vas y publier vont te permettre d’attirer davantage de monde sur ton site et donc, d’augmenter son trafic de fréquentation.

Ce procédé est tout à fait logique.

Au plus tu publies de contenu sur ton site, au plus le nombre d’urls va augmenter. Ton blog va s’enrichir en nouveaux contenus et tu vas couvrir de plus en plus de requêtes.

Une étude réalisée par Hubspot révèle d’ailleurs que le blogging est reconnu comme la première méthode pour augmenter son trafic. Le SEO arrive en deuxième position.

Le blog d'entreprise est le meilleur moyen pour augmenter le trafic sur son site web

Source : Hubspot

 

4. Sur ton blog, tu partages facilement de l’info

Tu as un petit message à faire passer à tes (futurs) clients ? Tu souhaites leur présenter un nouveau produit ? Leur faire part d’une actualité intéressante ?

Le blog d’entreprise te permet de partager de l’information très facilement.

Il ne reste qu’à déterminer le type de contenu à partager. Un tutoriel ? Un DIY ? Une actualité ? Une astuce particulière ?

Tes clients raffolent de ce genre de contenus.

Tu vends des vêtements ? Propose sur ton blog une série d’articles avec des idées de tenues adaptées.

Tu commercialises de la peinture et du matériel de bricolage ? Diffuse des tutos et aide les bricoleurs en herbe à utiliser tes produits en montant des meubles sympas et fonctionnels.

Profite de ton blog pour te montrer pédagogue, créatif… et différent de tes concurrents !

5. Le blog fait grimper ta popularité sur Internet

La popularité sur Internet représente un rêve pour beaucoup.

Et elle n’arrive pas en un simple claquement de doigts. Pour être populaire sur Internet il faut tout simplement… travailler !

Ton site web est comme un feu de bois : si tu ne l’alimentes pas régulièrement, il va tout simplement mourir de sa belle mort.

Alors:

  • Parle de ton activité
  • Fais-toi voir
  • Travaille tes contenus et tes mots-clés
  • Communique sur tes réseaux sociaux
  • Entretiens le contact
  • Chouchoute ta présence web

Qui mieux que toi peut parler de tes produits et services ? Le contenu que tu publies sur ton blog d’entreprise parle de ton secteur d’activités, de tes produits et services. En relayant des informations intéressantes, tu vas devenir populaire sur Google et tu vas attirer de nouveaux fans sur tes réseaux sociaux.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites connaître les ficelles pour développer la popularité de ton site sur Internet? Va vite lire cet article 🙂 5 astuces infaillibles pour faire décoller son site web sur Internet

6. Le blog d’entreprise humanise ta marque

Qui se cache derrière ta société ?

Sur internet, les entreprises ont parfois l’air d’entités fantômes.

Grâce à ton blog d’entreprise, ta marque acquiert un visage plus humain.

Tu peux d’ailleurs partager avec tes lecteurs les petits moments simples qui ponctuent la vie de ton entreprise :

  • Une photo de toi à ton bureau
  • L’engagement d’un nouvel employé
  • Un repas de Noël avec tes fournisseurs
  • Une conférence sympa à laquelle tu participes
  • Un prix décerné par une instance officielle

Ta cible aime voir les coulisses de ton activité, alors crée du lien.

POUR ALLER PLUS LOIN
D’ailleurs, si tu as envie de découvrir les coulisses de BETTERWEB, viens vite me rejoindre sur Facebook! 🙂 La page Facebook de BETTERWEB

7. Le blog d’entreprise fait connaître tes produits et services

Evidemment, ton blog d’entreprise constitue un moyen idéal pour vanter les mérites de tes produits et services.

Mais attention à ne pas être commercial! Aujourd’hui, l’internaute déteste les messages trop intrusifs.

Présente donc ton activité en situation.

Tu es spécialiste de l’humidité ? Rédige, sur ton blog, un article sur les méfaits de la mérule.

Tu exerces une activité de home organiser ? Apprends à tes lecteurs à ranger correctement un frigo.

En leur montrant ton expertise et en leur partageant de petits trucs et astuces sur ton blog d’entreprise, tes futurs clients se souviendront de toi lorsqu’ils auront besoin des compétences d’un expert.

8. Le blog d’entreprise ouvre le dialogue avec tes clients

Internet a profondément bouleversé le contact entre la marque et le consommateur.

Avant, le dialogue n’allait que dans un sens : de l’entreprise vers le client. Aujourd’hui, l’interaction va dans les deux sens. L’internaute commente, donne son avis, pose des questions.

Il a besoin d’interaction avec ta marque. Ne l’en prive donc pas.

Autorise-le à t’envoyer une demande via un formulaire de contact, de poster un message sur tes réseaux sociaux ou de commenter un article de blog.

9. Le blog d’entreprise te permet de récolter des adresses mail

S’il est bien conçu, ton blog d’entreprise va te permettre de récolter un tas d’adresses mail.

Et ça, tu ne peux certainement pas t’en passer.

La collecte d’adresses mail constitue une étape incontournable de la stratégie marketing. Elle te permet d’entretenir le contact avec tes (futurs) clients, de développer ton lectorat et d’augmenter la fréquentation de ton site web.

Pour générer de nouveaux leads, diffuse des livres blancs sur ton blog d’entreprise, propose à l’internaute de souscrire à ta newsletter. L’idée est de te constituer, au fil du temps, une solide base de données pour toucher le plus grand nombre de personnes.

10. Le blog d’entreprise éduque tes prospects

Sais-tu que pour réaliser une vente, tu vas devoir « éduquer » tes futurs clients ?

Lorsqu’il arrive sur ton site, l’internaute n’est pas toujours « mûr » pour acheter ton produit ou souscrire à ton service. Il a besoin d’être « éduqué ». De comprendre pourquoi ton produit ou service lui est indispensable et va changer sa vie.

Le blog d’entreprise est l’occasion d’éduquer tes visiteurs, de leur fournir des réponses précises aux questions qu’il se posent. De leur expliquer pourquoi ils ne peuvent tout simplement plus se passer de toi.

11. Le blog d’entreprise alimente tes réseaux sociaux

Es-tu présent sur les réseaux sociaux ?

Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, Youtube… Chaque secteur d’activité a ses propres besoins en matière de médias sociaux.

Un designer d’intérieur va privilégier des réseaux tels que Pinterest ou Instagram.

Un cabinet d’avocat se focalisera davantage sur Linkedin.

Le blog d’entreprise te permet de diffuser facilement du contenu sur tes différents réseaux sociaux, tout en renvoyant ton audience sur ton site web.

12. Un blog d’entreprise pour faire mieux que tes concurrents

Se différencier des concurrents constitue une excellente raison de créer un blog d’entreprise.

Observe tes concurrents. Comment utilisent-ils le digital ? Leur site est-il régulièrement mis à jour ? Possèdent-ils un blog d’entreprise ? Si la réponse est non, ne tarde pas ! Ton blog va te permettre de te démarquer et de dépasser rapidement tes concurrents en termes de positionnement sur Google.

13. Le blog d’entreprise fait vivre ton site web

Un site web qui n’est pas régulièrement alimenté en nouveaux contenus est un site mort.

Il n’obtiendra jamais un bon positionnement sur Google et tombera purement et simplement dans l’oubli.

Tu souhaites faire vivre ton site web et augmenter ton trafic de fréquentation ?

Le blog d’entreprise va dynamiser ton site. En alimentant régulièrement ton blog en contenu, ton site web va bouger et vivre. Idéal pour attirer de nouveaux clients, fidéliser les anciens, et améliorer ton positionnement sur Google.

14. Le blog d’entreprise te présente comme l’expert de ton domaine

Sur ton blog d’entreprise :

  • Donnes des conseils
  • Propose des tutoriels
  • Diffuse des vidéos

Montrez que l’expert de ton domaine, c’est toi.

Sur ton blog d’entreprise, réponds à TOUTES les questions que se posent l’internaute sur ton service ou produit.

Une décoratrice d’intérieur pourrait ainsi rédiger un article sur les dernières tendances à la mode en matière de papier peint.

Un chauffagiste pourrait rédiger un article du style : « Quel chauffage pour une maison neuve ? » ou « Quel chauffage choisir pour une maison ancienne ? »

Souvent, mes clients pensent que donner des conseils gratuits va leur faire perdre des clients. C’est faux. Pour réussir, sois dans le don et le partage de connaissances.

L’empathie est une qualité qui n’apporte que du bon.

15. Le blog d’entreprise t’aide à mettre en place une stratégie d’inbound marketing gagnante

Le blog d’entreprise fait partie intégrante d’une stratégie d’inbound marketing gagnante.

L’inbound marketing est une technique marketing qui consiste à laisser le client vernir à soi plutôt que d’aller le chercher de manière agressive à grand renfort de spots publicitaires, d’emails intempestifs ou de réclames publicitaires.

Il constitue, avec les réseaux sociaux et l’optimisation SEO, l’un des outils utilisés pour attirer le futur client vers ton site web.

La mise en place d’un blog d’entreprise est donc indispensable pour réussir sa stratégie d’inbound marketing.

POUR ALLER PLUS LOIN
Pour en apprendre davantage sur l’inbound marketing, va vite lire cet article Qu’est-ce que l’inbound marketing?

En conclusion

Le blog d’entreprise présente de nombreux avantages. Si tu souhaites développer la popularité de ton site web, tu ne peux tout simplement plus t’en passer. Et si tu as besoin d’aide pour mettre en place ton blog, n’hésite pas à me contacter, je peux t’aider à mettre en place une stratégie de contenu efficace pour te démarquer de tes concurrents.

J’ai besoin d’une stratégie de contenu

A PROPOS DE L’AUTEUR : Isabelle Bontridder est rédactrice web, formatrice en rédaction web et fondatrice de BETTERWEB

La fiche produit est une page stratégique pour les sites e-commerce et un incontournable de la stratégie de contenu. Mais comment rédiger une belle fiche produit? Quelles astuces pour séduire le consommateur et se différencier des sites e-commerce concurrents? Dans cet article, je te donne tous mes secrets pour rédiger une fiche produit unique, impactante et originale.

Le contenu web est souvent négligé par les entreprises.

On va remplir nos pages web avec du contenu qui a l’air bien, ça fera l’affaire.”

On pense que ce sera suffisant.

Et on a tort.

Sur Internet, il est primordial de chouchouter ses pages web et de publier des contenus rédactionnels de qualité pour :

  • Satisfaire le client
  • Plaire aux moteurs de recherche
  • Faire vivre son site Internet
  • Attirer de nouveaux prospects et clients
  • Gagner en crédibilité

La fiche produit ne doit évidemment pas être délaissée. Elle est là pour informer le consommateur, le séduire, le convaincre et le pousser à commander le produit. Elle doit lui donner confiance et le rassurer.

Dans la vraie vie, si tu tiens un magasin, il ne te viendrait jamais à l’idée d’engager un mauvais vendeur. Tu as besoin de quelqu’un de souriant, d’avenant, d’accueillant, qui sait répondre aux questions de ton client.

C’est exactement la même chose sur Internet. Ton contenu web est l’équivalent d’un bon vendeur. Il doit donc être parfait.

Exemple rédaction de fiche produit sur le site web de La Redoute

Exemple d’une fiche produit sur le site web de La Redoute

Mais qu’est-ce qu’une fiche produit? En voici la définition.

A l’origine, le terme fiche produit désignait un document papier, produit par un fabricant, et comportant toutes les caractéristiques d’un produit.

Aujourd’hui, le terme fiche produit est utilisé pour désigner l’ensemble des caractéristiques et illustrations (photos, vidéos, plans, vues 360, etc.) d’un produit se trouvant sur une page web.

Pourquoi rédiger des fiches produit?

Lorsque l’on désire vendre des produits en ligne, on rédige des fiches produit.

Je viens de te le dire: sur Internet, la fiche produit remplace le vendeur en magasin.

Lorsqu’il effectue des achats en ligne, l’internaute ne peut pas prendre le produit dans ses mains. Il ne peut pas le toucher, le sentir, en connaître la couleur exacte. Sur Internet, il n’y a pas de vendeur qui va venir le guider, lui expliquer les qualités du produit et son mode d’emploi.

Si tu achètes un pull sur Internet, par exemple, tu ne peux pas sentir la matière, toucher le textile. Est-ce que ce pull te gratte la peau? Est-il doux? Léger? Ou Epais?

Exemple fiche produit textile

Exemple d’une fiche produit sur le site www.sezane.com

le rédacteur web rédige des fiches produitSur Internet, ce sont les mots du rédacteur web qui vont permettre au consommateur de se faire une idée, de se laisser convaincre et finalement… d’acheter le produit.

D’où l’importance de prendre soin de ses fiches produits et de ne jamais produire du contenu à la va-vite.

Tes mots sont importants. Ils vont jouer le rôle de ton meilleur commercial.

Quels sont les objectifs du rédacteur web lorsqu’il rédige une fiche produit?

  • Susciter l’intérêt du consommateur
  • Répondre à toutes les questions qu’il se pose
  • Lui proposer des informations qui le pousseront vers l’acte d’achat
  • Séduire Google en optimisant la fiche produit

Fiche produit : Comment arriver en première page de Google?

Bien sûr, tu as surement envie de vendre ton produit à des personnes qui ne connaissent pas encore ton entreprise. Et pour y parvenir, il existe une technique merveilleuse: le référencement naturel.

Optimise ta fiche produit pour les moteurs de recherche

Le référencement naturel (ou SEO pour Search Engine Optimization) est une technique utilisée par les référenceurs pour faire remonter les sites web de leurs clients dans les premières positions des moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing, etc.) en fonction de mots-clés importants pour l’activité.

fiche produit et référencement naturel (SEO)

Par exemple, un commerçant qui vend en ligne du mobilier de maison va essayer de se positionner sur des mots-clés tels que “table basse”, “table de salon” ou “fauteuil en cuir”.

Un site e-commerce qui vend du matériel pour bébé va tenter de se positionner sur des mots-clés comme “table à langer”, “poussette-canne” ou “anneau de dentition en bois”.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur le référencement naturel (SEO)? Va vite lire cet article 🙂 Qu’est-ce que le référencement naturel?

Ta page de vente doit pouvoir être retrouvée sur Google.

Mais alors, comment faire concrètement pour faire remonter tes fiches produit en première page des résultats de Google (les SERPs)?

Hé bien, pour mieux positionner les produits de ton site e-commerce sur Google, tu vas devoir travailler le contenu rédactionnel de ta fiche produit et optimiser ton texte pour le lecteur, mais aussi pour les moteurs de recherche.

Je te donne un exemple concret.

Admettons que tu souhaites décorer la chambre de tes enfants avec un beau ciel de lit. Tu te rends donc sur Google et tu tapes dans la barre de recherche “ciel de lit cabane”. La première fiche produit sur laquelle tu tombes est celle du site “Gribouille ta Chambre”. Leur page web est la mieux référencée sur Google pour cette requête et arrive donc en premier résultat de la recherche.

Fiche produit et référencement naturel

Sur la requête “ciel de lit cabane”, la fiche produit la mieux référencée sur Google est celle du site Gribouille Ta Chambre

Exemple fiche produit décoration chambre enfant

La fiche produit du site Gribouille ta Chambre

Le site a optimisé ses fiches produit pour les moteurs de recherche et se positionne donc en premier sur Google.

Avant de rédiger ta fiche produit, réalise une analyse de mots-clés

Comme le site Gribouille ta Chambre, tu souhaites remonter dans les résultats de recherche Google? Optimise tes fiches produits pour les moteurs de recherche.

La première chose à faire est une étude de mots-clés. Quels mots sont tapés par ta cible dans la barre de recherche de Google?

Prenons un autre exemple. Celui d’un e-commerce spécialisé dans la vente de baskets. Il est intéressant pour le rédacteur web de découvrir si l’internaute tape davantage le mot “baskets” ou le mot “sneakers” sur Google.

Sur la capture d’écran ci-dessous (source: Google Trends), on peut constater que le mot-clé “sneakers” est plus recherché par les internautes que le mot “baskets”.

fiches produit : analyse de mots-clés

Capture d’écran : Google Trends. Avant de rédiger ta fiche produit, réalise une analyse de mots-clés.

Lorsqu’il rédigera son texte, le rédacteur web privilégiera donc le mot “sneakers”.

Ensuite, place les mots-clés dans les balises HTML de ta fiche produit

Tu vas ensuite devoir placer les mots-clés adéquats dans les différentes balises prévues à cet effet :

  • <title> : la balise title, c’est le nom de ta page web. Ton mot-clé principal doit s’y retrouver.
  • <Hn> : les balises Hn, ce sont les titres et intertitres de ton article. Place dans ces balises ton mot-clé principal et quelques mots-clés secondaires.
  • <alt> : la balise alt, c’est la balise des images de ta fiche produit. Intègre ton mot-clé dans ces balises.

Rédige une balise title adaptée et une belle méta description

La balise title est le titre de ta page web. On la retrouve aussi sur les pages de résultats de Google.

La balise meta description correspond au petit texte que l’on retrouve juste en-dessous de la balise title, toujours dans les pages de résultat de Google.

Par exemple, si je tape dans Google “huile essentielle lavande”, voici ce que j’obtiens:

Exemple meta description et balise title d'une fiche produit

Exemple d’une balise title et d’une meta description d’une fiche produit sur les pages de résultats de Google

Pour remonter dans les résultats de recherche de Google, pense à optimiser la balise title et la meta description de ta fiche produit.

La BALISE TITLE comprend le mot-clé principal. Elle fait, maximum, 75 caractères espaces compris. Essaye de placer ton mot-clé au début de ta balise title, exactement comme dans l’exemple ci-dessus: “Huile essentielle de lavande vraie: toutes ses vertus”.

POUR ALLER PLUS LOIN
Envie d’en apprendre davantage sur la balise title? Va vite lire cet article 🙂 Définition de la balise title

La META DESCRIPTION est le contenu qui se trouve juste en-dessous de ta balise title. Elle n’a aucun poids en termes de référencement naturel. Mais elle reste indispensable pour le lecteur. Ta balise title doit lui donner envie de cliquer sur ton lien, et pas sur celui de ton concurrent, qui se trouve probablement juste en-dessous du tien.

La meta description fait entre 155 et 360 caractères et contient ton mot-clé principal et quelques mots-clés secondaires.

Bien sûr, lorsque tu rédiges ta fiche produit, tu vas devoir penser SEO tout en conservant une écriture dynamique. L’idée n’est pas de bourrer tes pages web de mots-clés, rendant ainsi tes écrits imbuvables. Ne rédige jamais ta fiche produit avec l’unique objectif de séduire Google. Pour qu’une fiche produit soit lue par le consommateur et pour qu’il achète le produit, le descriptif doit le convaincre, lui.

Pas Google.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur la manière d’arriver en première page de Google? Va vite lire cet article 🙂 Comment arriver en première page de Google?

Optimise les images de ta fiche produit

Illustre tes pages de vente de belles photos, esthétiques et de bonne qualité.

Une fiche produit agrémentée d’images complètement pixelisées ne peut pas convertir l’internaute. Ni lui donner confiance. Prends donc de belles photos. Si nécessaire, et notamment pour les produits les plus importants, n’hésite pas à faire appel à un photographe.

Exemple fiche produit Lush

Attention à la qualité des photos! Voici une fiche produit trouvée sur le site web lush.com

Renseigne l’attribut ALT de chacune de tes images. Cet attribut est indispensable pour optimiser le référencement naturel de ta page de vente.

L’attribut ALT sert à apporter la même information qu’une image, mais avec des mots. Lorsque l’image en question ne peut pas être chargée sur la page web ou qu’elle ne peut pas être lue (notamment par un moteur de recherche), c’est l’attribut ALT qui apparaît sur la page.

N’utilise jamais le copié/collé pour écrire ta fiche produit

Ne copie jamais le descriptif du fournisseur. Tu n’es probablement pas le seul à commercialiser son produit. Ton concurrent aura sans doute copié/collé le même descriptif sur son propre site. Démarque-toi et tâche d’être original en proposant aux internautes un contenu rédactionnel unique.

Ton site ne doit pas non plus contenir deux fiches produits avec le même descriptif. Google punit le duplicate content.

Le contenu dupliqué est la reproduction d’une partie ou de l’entièreté d’une page web.

Le contenu rédactionnel présent sur ton site doit être UNIQUE. Une page de ton site ne doit ressembler à aucune autre.

Fiche produit : qu’est-ce qu’un bon contenu?

Je te l’ai dit: un site e-commerce est, en pratique, l’équivalent d’un excellent vendeur. Une fiche produit bien faite devrait avoir autant d’impact qu’un bon vendeur, dans un vrai magasin, dans la vraie vie.

Alors, comment s’y prendre pour rédiger une fiche produit qui convertit?

Un bon contenu s’adresse directement au consommateur

Dans la vraie vie, quelles sont les qualités d’un bon vendeur? Un bon vendeur :

persona

  • Aime son client
  • Connaît bien son client
  • Ecoute les besoins de son client
  • Connaît bien son produit
  • Sait quels sont les points forts de ce qu’il vend
  • Connaît la manière d’utiliser ce produit
  • Véhicule les valeurs de son entreprise
  • Connaît les besoins de son entreprise.

De la même manière, le rédacteur web connaît sa cible. Avant de rédiger une fiche produit, tu dois donc connaître la cible dans les détails. A qui s’adresse ton produit? Réalise un travail de fond sur le persona.

En marketing, le persona est une personne fictive qui représente un groupe cible. C’est le client idéal de l’entreprise.

Avant de rédiger ta fiche produit, pose-toi les questions suivantes:

  • Quels sont les centres d’intérêt de ma cible?
  • Quelles sont ses valeurs?
  • Ma cible se pose-t-elle des questions par rapport à ce produit?
  • Quelles sont les informations dont elle a besoin pour acheter ce produit en toute tranquillité?

Si le lecteur lit le descriptif du produit, c’est parce qu’il se pose des questions sur ce produit. Sinon, il ne le lirait pas, seule la photo lui suffirait. En apprenant à connaître ta cible, tu vas produire des contenus de meilleure qualité, directement orientés vers les questions que se pose le consommateur. Et en répondant précisément aux questions qu’il se pose, tu vas le guider en douceur vers l’acte d’achat.

Exemple fiche produit sur Amazon

Une bonne fiche produit répond à toutes les questions que se pose le consommateur

Un bon contenu est rédigé par un rédacteur web empathique

Pour écrire ta fiche produit, utilise l’empathie.

L’empathie est la faculté de se mettre à la place d’autrui. C’est la capacité à voir une situation dans le même angle que l’autre, à reconnaître le point de vue de l’autre comme étant sa propre vérité. Faire preuve d’empathie, c’est dire: “Je peux comprendre ce que tu ressens. Tu n’es pas seul.”

utilise l'empathie pour rédiger ta fiche produitMets-toi à la place de ton persona. Donne-lui des informations précises, utiles et documentées.

Une bonne fiche produit est pensée pour le consommateur.

Lorsque tu rédiges une fiche produit, imagine que le consommateur… c’est toi!

Raconte une histoire. C’est le principe du storytelling.

N’utilise pas de jargon technique. Utilise un langage simple : celui de ta cible.

N’écris pas de texte vide ni de blabla.

Utilise le présent (et pas le passé simple) pour aider le lecteur à se projeter.

Et puis, bien sûr, fais attention aux fautes d’orthographe.

Comment trouver des infos sur les besoins de sa cible?

Avant de rédiger tes fiches produit, écoute et renseigne-toi. Pars à la pêche aux informations.

Qu’est-ce que les internautes se posent comme questions(s) par rapport à ton produit? Quels sont leurs freins? Leurs peurs, leurs angoisses, leurs attentes? En quoi pourrais-tu leur être utile? Quels sont les points à aborder dans la rédaction de ta fiche produit pour répondre à leurs attentes?

Forums, blogs et réseaux sociaux

Pour trouver des informations sur sa cible, le rédacteur web consulte les discussions sur les forums, sur les blogs et sur les réseaux sociaux. De précieuses sources d’informations.

Aller consulter les forums pour connaitre sa cible et rediger sa fiche produit

Capture d’écran du site forumsmag. Avis sur l’iPhone 11

Avis des clients

Une autre manière de trouver de l’information est de demander directement l’avis au client. Que pense-t-il du produit? En est-il content? Quels sont les points forts du produit? Pourquoi le recommanderait-il à d’autres?

Une petite enquête en magasin et hop! le tour est joué.

Tu peux également appeler tes clients les plus proches pour leur poser ces questions.

Si les internautes posent des questions sur la fiche produit, tu peux aussi te servir de ces informations pour réoptimiser ton contenu.

fiche produit Amazon questions et réponses des clients

Sur le site d’Amazon, une section “Questions et réponses de clients” est affichée sur la fiche produit. Elle peut inspirer le rédacteur web pour rédiger la description du produit.

Statistiques du trafic de fréquentation du site web

Les statistiques du trafic de fréquentation d’un site web sont également un outil précieux pour en apprendre davantage sur ta cible et produire du contenu rédactionnel de qualité.

consulter les statistiques de fréquentation d'une page web pour optimiser sa fiche produit

Les statistiques de fréquentation du site peuvent t’aider à mieux connaître ta cible

Le produit est-il souvent recherché sur le moteur interne du site web? Le temps passé sur la fiche produit est-il élevé? Quels sont les produits les plus recherchés sur le site?

Retours du service après vente

Pense également au retour du service après-vente.

Le service après vente est extrêmement bien placé pour fournir au rédacteur web d’excellentes informations sur le produit.

Retours des vendeurs en magasin

Enfin, les vendeurs en magasin constituent également de précieuses sources d’informations. Ils sont en contact direct avec les clients. Ils entendent leurs questions, leurs frustrations, et connaissent les leviers émotionnels qui sont les leurs.

Fiche produit : comment piquer la curiosité de ma cible?

Dans ta fiche produit, tu vas devoir répondre à toutes les questions de l’internaute. Tes mots doivent le rassurer, le conseiller et l’inspirer.

Pour accrocher le lecteur, utilise des mots puissants et accrocheurs. Mets de la saveur dans ton texte. Utilise un langage direct, simple et fluide.

Ci-dessous, la capture d’écran d’une fiche produit trouvée sur le site de Nature et Découvertes. La description du produit est très bien écrite. Elle donne envie d’en apprendre plus sur le produit.

Exemple fiche produit Nature et Découvertes

Une fiche produit pour un kit de fabrication de Pastis trouvée sur le site de Nature et Découvertes

Descriptif produit nature et Découvertes

Le texte situé sous la photo du produit est accrocheur, agréable à lire et très fluide.

Fiche produit : comment se démarquer des concurrents?

C’est bien connu: quand il effectue un achat en ligne, le consommateur compare. Avant de passer à l’acte d’achat, il visite d’autres fiches produit, proposant le même article.

Tu n’as certainement pas envie qu’à cet instant précis, l’internaute quitte ton site pour acheter le produit que tu vends sur un site concurrent!

Compare les deux fiches produits ci-dessous… Elles proposent toutes les deux le même produit: un bonnet de la marque Carhartt.

La première fiche produit ne possède aucun contenu. Il n’y a pratiquement aucune chance qu’elle remonte en bonne position sur les pages de résultats des moteurs de recherche. La seconde fiche produit est très complète. Elle répond à toutes les questions que se pose l’internaute et a été optimisée pour les moteurs de recherche.

Exemple fiche produit du magasin Stoemp

Exemple d’une page de vente qui n’a pas été optimisée (stoemp.be)

Sur l’image ci-dessus, on constate que la page produit n’a pas été optimisée.

Exemple fiche produit Go Sport

Exemple d’une fiche produit qui a été optimisée (go-sport.com)

Tu l’as compris: grâce à tes mots, tu peux faire la différence.

Ta fiche produit doit se distinguer de celles de tes concurrents. Elle apporte un plus au consommateur. Elle tient également compte des valeurs et de l’univers de la marque.

Pour être convaincant, tu peux utiliser quelques techniques de copywriting.

POUR ALLER PLUS LOIN
Tu souhaites en apprendre davantage sur le copywriting? Va vite lire cet article 🙂 Qu’est-ce que le copywriting?

Quelle structure pour une fiche produit qui convertit?

Différentes informations doivent se retrouver sur ta fiche produit:

  • Le prix du produit
  • Ses caractéristiques
  • Des conseils d’utilisation
  • Des avis clients

Très concrètement, comment structurer la fiche produit?

En haut de la fiche produit : les infos les plus importantes

Voici la structure d’une fiche produit.

Sur le haut de la page web, le rédacteur place toutes les informations les plus importantes.

La fiche produit doit comporter un titre et une accroche. Ceux-ci sont précis et comportent les mots-clés adéquats.

N’oublie pas de donner des indications rigoureuses. L’approximation est tout à fait à bannir!

L’accroche est un résumé qui reprend l’essentiel. En deux phrases simples, le produit est décrit.

Pour rédiger cette accroche pose-toi cette question toute simple: qu’est-ce que je veux dire, et à qui?

En haut de la fiche produit, l’internaute doit également pouvoir trouver des informations claires sur la livraison.

La photo se place en haut de la fiche produit

La photo du produit se trouve également tout en haut de la fiche. Les photos sont évidemment essentielles sur un site e-commerce. Plus il y a de photos, mieux c’est.

Comme déjà dit plus haut, les photos doivent évidemment être d’excellente qualité. Faire appel à un photographe professionnel est tout à fait conseillé.

En haut de la fiche produit, le bouton d’action doit être facilement visible et attirer le regard.

Exemple fiche article Maisons Du Monde

Les photos sont placées à gauche, l’appel à l’action attire le regard (fiche produit sur le site de Maisons du Monde)

Ensuite, un descriptif plus détaillé

Dans la seconde partie de la fiche produit, on retrouve un descriptif plus détaillé. Dans ce descriptif détaillé, veille à bien structurer l’information.

Il est important de ne pas faire un bloc et d’aérer le contenu. Crée différents paragraphes, utilise les bullet points. Le texte ne doit pas être indigeste dès le premier regard.

Le contenu de ta fiche produit doit être:

  • Unique
  • Original
  • Intéressant
La description technique:

Dans cette description, mentionne les dimensions et le poids du produit, le touché, l’entretien, les composants. Pour faciliter la compréhension, n’hésite pas à mettre cette description technique en situation, et pas uniquement sous forme de bullet point.

Par exemple, si tu rédiges une fiche article pour un vêtement, pense à donner des informations sur la matière, sur l’entretien. Le produit est-il personnalisable? Avec quels autres vêtements et accessoires l’associer?

Pense large et donne au consommateur le plus d’informations possible.

Ajoute aussi des conseils d’utilisation en ajoutant des liens. Ils fourniront des informations complémentaires à l’internaute.

Consulte régulièrement les statistiques de tes fiches produits

Fais régulièrement le bilan en analysant les statistiques de fréquentation de tes fiches produits. Quelles sont les fiches produit les plus populaires? Celles qui le sont moins? Celles qui convertissent beaucoup? Et celle qui ne convertissent pas du tout.

Apportent régulièrement des corrections à tes fiches produit en fonction des informations que tu aura récoltées.

En conclusion

Les ventes sur Internet explosent. Lorsqu’il achète en ligne, le consommateur ne peut pas juger le produit en le prenant dans ses mains, en l’observant. Alors, comment convaincre le consommateur? En travaillant les visuels et le descriptif du produit.

La rédaction d’une bonne fiche produit passe avant tout par l’empathie. Mets-toi à la place du client. Apporte-lui des réponses à toutes les questions qu’il se pose.

Si tu n’as ni le temps, ni le courage, ni l’envie de rédiger toi-même du contenu rédactionnel qualitatif, fais appel aux services d’un rédacteur web. Petit champion de l’orthographe et de la tournure de phrases, le rédacteur web fera vivre ton site web avec des textes dynamiques et engageants.

Tu souhaites faire appel à un rédacteur web pour t’aider à rédiger tes fiches produit et produire du contenu rédactionnel ? N’hésite pas à me contacter. Je peux rédiger pour toi des fiches produits de qualité 😉

J’ai besoin de fiches produit

Cet article est inspiré d’une conférence donnée par Eve Jardel-Demange durant le SEO Camp’us 2015. Pour voir ou revoir sa présentation sur SlideShare, c’est par ici.

BETTERWEB © Tous droits réservés • Réalisation : Céline Toucanne • Conditions générales et Mentions légales • Plan du site